WEC Shanghai Qualifs : Conway et Kobayashi en pole

A l'heure des qualifs à Shanghai © DR

Les principales informations, à l’issue d’une séance de qualifications aussi disputée que passionnante ! 

Le top 5 des prototypes LMP1 – représentant trois équipes utilisant les technologies hybride et non hybride – est séparé de seulement 1″2, un écart beaucoup plus serré que précédemment.

Les résultats de ces qualifications démontrent ainsi que le travail mené par le législateur sur l’Equivalence de Technologie (EoT) porte véritablement ses fruits.

En catégorie LMGTE Pro, les neuf premiers de la catégorie se tiennent en 8 dixièmes, avec quatre constructeurs différents aux quatre premières places.

– Pilotée par Kamui Kobayashi et Mike Conway, la TS050 HYBRID #7 (Toyota Gazoo Racing) s’adjuge la pole position des 6 Heures de Shanghai.
– Le duo anglo-japonais réalise une moyenne de 1’42 »931, qui lui vaut sa deuxième pole de la saison.
– Kobayashi signe le chrono le plus rapide des qualifications en 1’42 »708.
– La TS050 HYBRID #8 de Fernando Alonso et Kazuki Nakajima offre un nouveau doublé à Toyota en qualifications.
– Rebellion Racing s’élancera depuis la troisième position sur la grille, avec une moyenne de 1’43 »218 pour la R13-Gibson #3, signée par André Lotterer et Bruno Senna.
– Rebellion Racing est proche de Toyota, à seulement 0″592 seconde de la pole position, et 0″1 seconde d’écart avec la TS050 HYBRID #8.
– SMP Racing est quatrième, avec une moyenne de 1’43 »870 pour Stéphane Sarrazin et Egor Orudzhev sur la BR Engineering BR1-AER #17.
– La seconde RB13 de Rebellion Racing (#3) est cinquième, devant la BR Engineering BR1 de DragonSpeed.
– Le top 5 de ces qualifications se tient en seulement 1″2 seconde !
– La pole position LMGTE Pro revient à la Ford GT #66 de Stefan Mücke et Olivier Pla (1’58 »627).
– Mücke signe un temps exceptionnel (1’58 »464) pour arracher la meilleure performance à BMW. C’est la deuxième pole de la saison pour le duo de la Ford #66.
– La BMW M8 GTE #81 de Martin Tomczyk et Nicky Catsburg semblait pourtant bien partie pour la pole position, jusqu’aux toutes dernières minutes de ces qualifications.
– Le chrono le plus rapide de la catégorie est tout d’abord la propriété d’un étincelant Nicky Catsburg (1’58 »441).
– Avec une moyenne de 1’58 »874, le Néerlandais et l’Allemand de BMW Team MTEK échouent à 0″023 seconde de Mücke et Pla !
– Aston Martin est troisième. Maxime Martin et Alex Lynn (Vantage AMR #97) se qualifient à deux dixièmes du temps de référence de la Ford n°66.
– Grâce au quatrième temps de Kevin Estre et Michael Christensen (Porsche), quatre constructeurs différents occupent les quatre premières places de la grille de départ LMGTE Pro.

En LMP2, Jackie Chan DC Racing est en tête à domicile. Au volant de l’ORECA #38, Ho-Pin Tung et Gabriel Aubry décrochent leur première pole position de la saison.
– Le duo sino-français réalise une moyenne de 1’48 »888, le meilleur chrono de la catégorie étant signé par Aubry (1’48 »653).
– Les qualifications LMP2 s’achèvent sur un doublé de Jackie Chan DC Racing, avec la deuxième place de Jazeman Jaafar et Nabil Jeffri (ORECA #37).
– Troisième, DragonSpeed devance Signatech Alpine Matmut, leader du classement général provisoire du Trophée Endurance FIA de la catégorie LMP2.
– En LMGTE Am, une autre magnifique performance de ces qualifications est à mettre à l’actif d’Aston Martin. Grâce à Pedro Lamy et Paul Dalla Lana en 2’01 »884, la Vantage #98 s’adjuge une cinquième pole position consécutive à Shanghai, qui est aussi la première de la Super Saison 2018-2019.
– Pedro Lamy a pris la piste à deux reprises et signe dans les derniers instants le meilleur chrono de la catégorie en 2’00 »880.
– Khaled Al Qubaisi et Matteo Cairoli réalisent une moyenne de 2’01 »951, synonyme de deuxième position pour la Porsche #88 de Dempsey Proton Racing.

Catherine Vatteoni,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*