Rallye du Maroc: Le Monster Honda y boucle sa saison

Paulo Gonçalves and Kevin Benavides

Les pilotes du team Monster Energy Honda vont remonter une nouvelle fois en selle à l’occasion de la dernière date du calendrier de la saison des rallyes tout-terrain de la FIM, alors que la caravane a traversé l’Atlantique pour rejoindre le Maroc. 

 

L’Argentin Kevin Benavides, le Portugais Paulo Gonçalves, l’Américain Ricky Brabec et le Chilien et José Ignacio Cornejo (Chili) vont s’aligner tous les quatre au départ de l’ultime épreuve. Seul manquera à l’appel Joan Barreda, qui a fait l’impasse sur le rallye pour parfaire son rétablissement après l’opération du poignet qu’il a subie il y a six semaines.

Paulo Gonçalves occupe actuellement la troisième place du classement général du championnat du monde avec 57 points, suite aux bons résultats positifs qu’il a signés récemment en Amérique du Sud, dont une victoire dans le Ruta 40 argentin. Paulo n’est qu’à douze points du leader du championnat et espère améliorer sa position actuelle par un bon résultat au Maroc. Kevin Benavides, 53 points, occupe la quatrième place derrière son coéquipier.

Les deux autres concurrents du team Monster Energy Honda, Ricky Brabec et José Ignacio Cornejo, sont respectivement septième et neuvième du championnat.

Le rallye du Maroc débute le 4 octobre à Fès, dans la foulée des incontournables vérifications administratives et techniques. Un prologue de 10 km déterminera l’ordre de départ de la première étape complète du lendemain, la course se concentrant surtout dans la région de l’Erg Chebbi dans le sud-est du pays.

Raul Castells, manager du team Monster Energy Honda : « Le Maroc constitue un virage décisif car il marque la fin de la saison de compétition et le début du compte à rebours pour le Dakar de janvier. Après les victoires du Chili, de l’Argentine et du Pérou, le team Monster Energy Honda est très motivé et fin prêt pour aborder cette dernière épreuve du championnat du monde. Nous avons hâte de voir où en est l’équipe après la préparation intense que nous avons effectuée sur un continent totalement différent. Tout le monde est en bonne forme physique et nous sommes persuadés que les pilotes sont capables de passer ce nouveau test de manière satisfaisante avant une courte pause dans les préparatifs du Dakar 2019. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*