Day transforme la course au titre en une bataille à quatre

Les fans de l’Euro NASCAR ont encore une fois pu apprécier une course incroyable sur l’Hockenheimring. Alon Day (#54 CAAL Racing – Toyota Camry) a frappé un grand coup lors de la seconde demi-finale du NASCAR GP Germany en résistant à Loris Hezemans (#50 Hendriks Motorsport – Ford Mustang) dans une lutte intense dans les derniers tours de roue.

Frédéric Gabillon (#3 Tepac RDV Compétition – Ford Mustang) abandonne les commandes du championnat à la suite d’un accident avec Salvador Tineo Arroyo (#56 CAAL Racing – Toyota Camry), alors que Lucas Lasserre (#33 Mishumotors – Chevrolet SS) tire avantage de la situation pour prendre les commandes du championnat.

Quatre pilotes – Lasserre, Day, Gabillon et Hezemans – arriveront sur le Circuit Zolder pour les finales les 20 et 21 octobre prochains séparés de 12 points, ce qui fait de la lutte pour le titre en cette saison 2018, la plus serrée de l’histoire de l’Euro NASCAR.

« C’était un week-end particulier avec ma grosse erreur de samedi. Je suis désolé pour l’équipe, car cela nous a fait perdre beaucoup de points au championnat, » déclare Day, qui a paré toutes les attaques de Loris Hezemans lors des 17 tours de la course. « Je ne ferai pas la même erreur deux fois. Je savais que ce ne serait pas facile aujourd’hui et je suis fatigué de gagner des courses en défendant contre les autres, mais je savais que Loris avait une bonne voiture. C’était une grande et propre bataille. J’espère remporter deux courses à Zolder comme la première fois que je suis sur cette piste. »

Day remporte sa quinzième victoire en Euro NASCAR, sa cinquième cette saison et devient le premier pilote à avoir une victoire sur chacune des pistes du calendrier 2018.

« Je suis très satisfait du résultat, » confie Hezemans,qui dispose d’une avance confortable au Junior Trophy et peut croire en ses chances pour le titre de champion en ÉLITE 1. « La deuxième place est un excellent résultat. J’ai fait trop d’erreurs, mais Alon a piloté à la perfection. Il a très bien défendu. C’était une belle course, sans contact. Vous ne savez jamais ce qui peut arriver. J’ai peut-être une chance pour le championnat. Il faut prendre les choses au jour le jour, course après course, virage après virage. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*