GT4 Magny-Cours Course 1: Enfin une Audi !

Départ de la course 1 de Magny-Cours © Dirck Bogaerts

Détentrice de cinq des huit premières pole positions attribuées cette saison, l’Audi R8 LMS tient enfin son premier succès de l’année en Championnat de France FFSA GT. Partis en pole, Fabien Michal et Grégory Guilvert (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing) ont dû s’employer pour remporter la victoire devant Robert Consani / Benjamin Lariche (Ginetta G55 / Speed Car), qui accentuent leur avance en tête du classement général.

Parti dernier, Rodolphe Wallgren (Ginetta G55 / Speed Car) a de nouveau réalisé une spectaculaire remontée pour s’imposer dans la catégorie Am, dont il reprend les rênes.

Pour lancer cette seconde moitié de saison, Fabien Michal et Sylvain Noël (Porsche Cayman / Racing Technology) partagent la première ligne devant Pierre Sancinéna (Alpine A110 / CMR), Laurent Hurgon (BMW M4 / BMW Team France) et Julien Lambert (Porsche Cayman / AGS Events), leader chez les Am.

Au moment où la voiture de sécurité libère le peloton, Sylvain Noël s’empare des commandes devant Fabien Michal et Julien Lambert. Olivier Jouffret (Porsche Cayman / Vic’Team) et Laurent Hurgon les suivent, tout en devançant Robert Consani. Plus loin, Alexandre Bardinon (Mercedes AMG / M Racing – YMR) manque son freinage à l’épingle d’Adélaïde et percute Daniel Diaz-Varela (Audi R8 LMS / Baporo Motorsport), une erreur qui lui vaudra un drive-through dans la foulée.

Les premières minutes voient Laurent Hurgon dépasser Olivier Jouffret pour le gain de la quatrième place. Celui-ci s’attaque ensuite à Julien Lambert tandis que Robert Consani trouve l’ouverture sur Olivier Jouffret. Lorsque Laurent Hurgon efface enfin le leader des Am, Robert Consani l’imite pour se hisser au quatrième rang devant Olivier Jouffret et Christophe Hamon (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing).

Rapidement, les écarts se resserrent en tête et Sylvain Noël, Fabien Michal et Laurent Hurgon se retrouvent dans la même seconde. Au huitième tour, Fabien Michal passe à l’offensive, mais Sylvain Noël réplique instantanément. Néanmoins, Laurent Hurgon en profite pour s’intercaler entre les deux hommes avant de prendre les commandes de la course au passage suivant. Peu après, Fabien Michal et Robert Consani délogent Sylvain Noël du podium provisoire alors que Christophe Hamon part à la faute dans son duel l’opposant à Pierre Sancinéna pour la sixième place.

Dès l’ouverture de la fenêtre de changement de pilotes, Fabien Michal et Sylvain Noël s’engouffrent dans la voie des stands pour céder leur volant à Grégory Guilvert et Jimmy Antunes. Un tour plus tard, les autres concurrents de tête marquent leur arrêt, à l’exception de Laurent Hurgon, qui attend encore une boucle supplémentaire. Le pari ne paie pas puisque son partenaire Julien Piguet ressort au troisième rang derrière Grégory Guilvert et Benjamin Lariche.  

Rapidement, Julien Piguet dépasse Benjamin Lariche avant de se lancer à la poursuite de Grégory Guilvert. Derrière, Pierre-Alexandre Jean (Alpine A110 / CMR) ne perd pas de temps en effaçant Jimmy Antunes, désormais aux prises avec Éric Trémoulet (Porsche Cayman / Vic’Team) dans un groupe de chasse dynamisé par Soheil Ayari (Alpine A110 / CMR) et Lonni Martins (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing).

Devant, Grégory Guilvert gère son avance et s’impose finalement devant Benjamin Lariche, Julien Piguet étant au ralenti dans le dernier tour ! Pierre-Alexandre Jean hérite alors du podium – le premier pour l’Alpine A110 GT4 en France – suivi par Lonni Martins, Soheil Ayari, Éric Trémoulet, Matthew George (Aston Martin Vantage / Generation AMR Super Racing), Jimmy Antunes, Enzo Guibbert (BMW M4 / 3Y Technology) et Pierre Courroye (Ginetta G55 / Speed Car).

WALLGREN DE LA DERNIÈRE À LA PREMIÈRE PLACE
Chez les Am, Julien Lambert se détache rapidement en jouant dans le peloton de tête. Plus loin, Michaël Petit (BMW M4 / 3Y Technology) et Elie Dubelly (BMW Ekris M4 / BMW Team France) gardent leur rang tandis que Didier Moureu (BMW M4 / 3Y Technology) prend la quatrième place devant Guillaume Maio (Ginetta G55 / GP 34 by Gemo Motorsport). Quatrième au départ, Stéphane Brémard (Porsche Cayman / FOXO) glisse en sixième position.

Après les dix premières minutes, Julien Lambert voit ses poursuivants revenir et Michaël Petit en profite pour lui ravir les commandes de la catégorie. Néanmoins, ce dernier commet une faute au dernier virage et Julien Lambert ne se fait pas prier pour reprendre la tête devant Didier Moureu et Elie Dubelly. Derrière, Jéméry Reymond (Ginetta G55 / CMR) prend l’ascendant sur Stéphane Brémard, tout comme Michaël Petit qui ne tarde pas à amorcer sa remontée.

Si Elie Dubelly est le premier à passer le relais à Laurent Fresnais, les autres concurrents aux avant-postes attendent. Une fois installé en piste, Nicolas Gomar (Posche Cayman / AGS Events) conserve les rênes pour la #25 face à Alain Grand (BMW M4 / 3Y Technology) et Wilfried Cazalbon (Ginetta G55 / CMR). Parti depuis le fond de grille, Rodolphe Wallgren pointe alors au quatrième rang devant Laurent Misbach (Porsche Cayman / Foxo) lorsque la voie des stands se referme.

Derrière Nicolas Gomar, Alain Grand compose sous la pression de Wilfried Cazalbon, qui doit toutefois effectuer un stop-and-go, puis de Rodolphe Wallgren, qui trouve rapidement l’ouverture sur son prédécesseur. Bien lancé, le pilote de la Ginetta G55 s’attaque ensuite à Nicolas Gomar, qu’il dépasse à trois minutes du drapeau à damier. Son principal rival au championnat étant en difficulté dans les derniers tours, Rodolphe Wallgren déroule pour sceller son succès avec onze secondes d’avance sur Alain Grand, talonné par Laurent Misbach, Clément Dub (Porsche Cayman / Cool Racing) et Christopher Cappello (Ginetta G55 / CMR).

Le départ de la deuxième course du Championnat de France FFSA GT à Magny-Cours sera donné demain à 16h05.

Vicky Raffermi,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*