ELMS Silverstone: La malchance ne quitte pas Natan Bihel !

Natan Bihel à Silverstone © DR

Le sort semble s’acharner sur le jeune Lavallois qui n’a pas pu aller au bout des 4 Heures de Silverstone ce week-end. Suite à un incident mécanique, sa voiture a en effet dû abandonner…

Natan Bihel a disputé la 4ème manche d’ELMS sur le célèbre circuit de Silverstone, en Grande-Bretagne, samedi 18 août.

A l’inverse des autres tracés de l’année, il ne connaissait pas celui-là en arrivant ! Lors de la première séance d’essais libres, Natan se concentre donc uniquement sur la découverte de la piste. « Je trouve ce tracé vraiment sympa, c’est la première fois que je viens ici. Il est très rythmé avec des enchaînements rapides. C’est un endroit où on peut vraiment faire la différence. »

L’après midi, les deux hommes ont continué leur apprentissage tout en réglant l’auto ce qui explique le 17ème temps de la 2ème session. La satisfaction est que Natan a réduit considérablement l’écart avec les meilleurs et a pris de la confiance sur certains virages. Lors de la qualification du samedi matin, le Mayennais signe le 13ème temps de la séance.

Au départ, Natan se fait bousculer par les autres concurrents. « J’étais parti pour faire un bon départ, mais les autres voitures autour de moi m’ont tassé. J’ai été touché de tous les côtés, mais je m’en tire néanmoins pas trop mal. J’ai ensuite essayé de me mettre dans le rythme avec une voiture plus réglée pour la fin de relais, c’est à dire qu’elle n’était pas facile avec le plein d’essence et que son comportement s’améliorait au fil du relais. Malheureusement, les touchettes du départ ont complètement déréglé l’auto, j’ai pas mal galéré. » Il gagne cependant quelques places pendant ses deux heures de course et rentre au stand à la 11ème place. Il passe alors le relais à mi-course à son coéquipier, Laurent Millara, mais celui-ci rentre un tour plus tard, goujons de roue cassés. C’est l’abandon !

Son bilan du week-end : « La qualification joue un grand rôle pour éviter, entre autres, de tels incidents. En partant 13ème, c’est plus difficile, mais je pense que, sans les touchettes du début, un Top 10 était envisageable. Je suis déçu de devoir abandonner une deuxième fois cette année. Nous n’arrivons pas à montrer notre vrai potentiel, c’est un peu dur ! Je ne vais pas lâcher et on va tout donner lors de la prochaine manche sur un circuit que j’apprécie, Spa-Francorchamps. »

David Bristol,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*