Silk Way Rally: Al-Attiyah-Baumel visent un succès

Al-Attiyah, Baumel et en fond Fortin © DR

– Le parcours modifié reliera Astrakhan à Moscou du 21 au 27 juillet

Nasser Saleh Al-Attiyah, du Team Overdrive Racing, tentera de remporter sa toute première victoire sur le Silk Way Rally en compagnie de son copilote français Matthieu Baumel, à Astrakhan d’où s’élancera la première des sept étapes de l’épreuve. 

 

Al-Attiyah pilotera un Toyota Hilux engagé par le préparateur belge Overdrive Racing et soutenu par Red Bull, la Fédération des sports mécaniques du Qatar (QMMF), Ooredoo Qatar et Toyota Gazoo Racing.

Le Qatari cherchera également à apporter au constructeur japonais sa première victoire dans l’un des rallyes tout-terrain les plus renommés de la planète dont le palmarès comporte les noms des doubles lauréats du Dakar Carlos Sainz et Jean-Louis Schlesser, ainsi que du Français Cyril Despres, cinq fois victorieux sur le Dakar à moto et vainqueur du Silk Way ces deux dernières années avec David Castéra, le nouveau propriétaire du Rallye du Maroc.

Après quelques résultats décevants cette saison en Coupe du monde FIA des rallyes tout-terrain qui vont empêcher mathématiquement le Qatari de conserver son titre en 2018, décision a été prise de se concentrer sur la préparation du Silk Way où Nasser Al-Attiyah est convaincu de pouvoir remporter une première victoire.

« J’apprécie vraiment le format des rallyes tout-terrain plus longs et l’objectif est la victoire au scratch dans des étapes nouvelles et difficiles », a déclaré le double vainqueur du Dakar soutenu par Red Bull, qui a terminé deuxième après Carlos Sainz en 2010, son seul podium au Silk Way Rally jusqu’ici.
« Matthieu et moi, nous nous sommes fixés cet objectif, nous disposons d’une voiture largement capable de remporter la victoire face à une forte opposition. »

« Nous n’avons pas pu faire d’essais depuis le Kazakhstan », a ajouté Mathieu Baumel. « Nous entamons le Silk Way Rally avec une voiture dotée de nouveaux éléments techniques et d’un nouveau moteur et nous n’aurons qu’un jour pour tester tout ça, la veille de la course en Russie, près d’Astrakhan. La course est importante, mais ce qui l’est plus encore, c’est que la voiture soit prête pour le prochain Dakar. »

« Cette course en Russie constituera un défi très intéressant et ardu. Les quatre jours autour d’Astrakhan seront un peu difficiles en matière de navigation et de pilotage sur des petites dunes avec de la végétation et un mélange de pistes rapides et sablonneuses. Ce ne sera pas facile et nous aurons besoin d’une bonne stratégie pour creuser l’écart les quatre premiers jours. Ensuite, il nous restera trois jours pour monter à Moscou et nous devrons faire attention aux conditions météo. Nous avons vu lors de la finale de la Coupe du Monde que la pluie pouvait être très forte ! S’il y a beaucoup de boue, ce sera très difficile et je suis sûr que nous nous préparons à un rallye très exigeant et éprouvant. Notre seul but est la victoire. Nous sommes prêts ! » a résumé Jean-Marc Fortin, le patron du Overdrive Racing.

Le Silk Way Rallye s’est déroulé pour la première fois en 2009 entre Kazan en Russie et Achgabat au Turkménistan, puis il a établi ses quartiers en Russie entre 2010 et 2013, où il a fait partie à trois reprises des Dakar Series d’ASO.

Par la suite, les officiels du rallye ont mis en place un itinéraire entre Moscou et Pékin – via Astana au Kazakhstan – en 2016 et l’édition de l’année dernière a commencé à Moscou pour s’achever à Xi’an, en Chine.

Les organisateurs du rallye ont été contraints de modifier l’itinéraire initial de  2018 qui prévoyait que l’épreuve débute à Xi’an et se termine deux semaines plus tard à Moscou. Des problèmes logistiques, liés à l’exécution de travaux sur une piste qui devait être utilisée par des avions-cargos essentiels sur le parcours, ont entraîné de grands bouleversements en juin.

Les vérifications administratives et techniques auront lieu à Astrakhan en Russie les 19 et 20 juillet, avant que toute la caravane du rallye ne traverse le pays pour rallier l’arrivée à Moscou le 27 juillet, après environ 2 500 kilomètres en compétition et des spéciales dans le désert de Kalmykia qui ont été utilisées en 2013.

La première étape sera une boucle à travers le désert de Takyr autour d’Astrakhan le 21 juillet, puis les concurrents s’embarqueront pour une étape marathon sans assistance jusqu’à la ville d’Elista le 22 juillet. L’itinéraire compact reviendra ensuite à Astrakhan lors de la deuxième partie de l’étape marathon le 23 juillet, avant que les pilotes ne s’attaquent à une deuxième boucle autour d’Astrakhan dans le désert de Takyr le 24 juillet.

Le Silk Way Rallye entamera alors sa remontée progressive vers la capitale russe avec la cinquième étape disputée sur des pistes très rapides entre Astrakhan et Volgograd le 25 juillet et l’avant-dernière étape en direction de Lipetsk le 26 juillet.

La dernière étape entre Lipetsk et Moscou sera caractérisée par une navigation difficile avant le podium d’arrivée sur la place Rouge le 27 juillet, où les officiels espèrent la présence du président russe Vladimir Poutine.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*