GT4 Dijon: L’Alpine A110 de Ayari-Tardif montre ses performances

L'Alpine A110 GT4 à Dijon aux mains de Ayari-Tardif

C’est sur le mythique circuit Dijon-Prenois, théâtre du Grand Prix de France au début des années 80 que, Alpine a choisi de faire son grand retour en compétition. À l’initiative de ce projet, Soheil Ayari, le Team CMR et Signatech, le préparateur des Alpine. Un retour aux sources pour le célèbre constructeur français dont l’ADN a toujours été la compétition, Rallye et Circuit.     

 
En ce week-end très patriotique de finale de Coupe du Monde, Soheil Ayari et son équipier Nicolas Tardif ont eu a cœur de défendre le drapeau tricolore face à la meute de constructeurs européens présents en Championnat de France GT.

Grâce à plusieurs séances d’essais, la belle auto française décorée de main de maître par l’agence ‘REVE DE DESIGN’, a réussi son entrée en piste. Elle manquait d’un souffle (15/1000èmes) la pole position de la Course 1 aux mains de Nicolas TARDIF, 2ème sur la grille. Soheil, de son côté, se classait 9ème à seulement 4/10èmes de la voiture de tête.

Au départ de la course du samedi, Nicolas Tardif perdait deux places et maintenait le cap dans le groupe de tête dans les tours suivants. Il se faisait attaquer peu avant le changement de pilote et passait le volant à Soheil en 5ème position. Tout restait possible pour la #26 qui ressortait 8ème des stands et remontait assez vite en 3ème position en affichant le meilleur rythme du peloton (record du tour de cette Course 1).

Mais à 6 minutes de la fin, sur ce tracé particulièrement exigeant pour les gommes, Soheil était victime d’une crevaison et s’immobilisait en bord de piste. « L’auto a été fantastique, autant pour Nicolas que pour moi. Elle a une parfaite agilité dans les virages serrés ou les changements d’angle, et se comporte bien dans les rapides. Sans cette crevaison nous aurions vraiment pu jouer la gagne ! » a commenté Soheil malgré tout heureux de sa course.

La Course 2 elle aussi débutait bien. Le pilote d’Aix-les-Bains parvenait à se hisser en 5ème position dans les premiers virages, choisissant dans la ligne extérieure de la piste pour déborder trois concurrents. Malheureusement dès le premier tour l’Alpine était contrainte de s’arrêter au stand suite à un problème sur le train avant, qui provoquait l’abandon. « C’est décevant mais l’auto est jeune et même si nous avons réalisé de bons tests ces dernières semaines pour éviter ce type de panne, cela arrive. »

En étant présente aux avant-postes dès son entrée dans le championnat, l’Alpine A110 GT4 a montré son potentiel, et a ravi les nombreux spectateurs présents ce week-end à Prenois… Alpine est de retour, prochaine course à Magny-Cours les 8 et 9 septembre !

Sassan Ayari,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*