24 Heures du Mans: Norman Nato prêt pour la course !

© DR

Norman Nato partira samedi à 15h00 en 13e ligne des 86e 24 Heures du Mans. Après deux journées d’essais libres puis qualificatifs mercredi et jeudi le Français, qui participe pour la première fois à l’épreuve, a réalisé le meilleur temps de son équipage.

 

Norman Nato a franchi un cap important en réussissant ses essais libres puis qualificatifs des 86e 24 Heures du Mans. Un examen de passage essentiel dont les pilotes novices s’acquittent pourtant souvent avec des fortunes diverses. Mais, de jour comme de nuit, Norman a réalisé les meilleurs temps de son équipe (il partage le volant avec Harrison Newey et Viktor Shaitar).

Dès les premiers tours mercredi soir, le Français était dans le rythme des meilleurs de la catégorie.

« Je me suis senti immédiatement dans mon élément. J’ai rapidement compris le comportement de l’auto, ses limites d’adhérence, les difficultés de la piste, les zones où le temps se gagne ou se perd, bref, je me suis senti chez moi ! Notre temps de qualification, que j’ai réalisé, était une base et nous pouvions accrocher l’une des trois premières places en LMP2. J’y étais presque hier soir jeudi, avant une erreur d’inattention qui m’a fait faire une tout droit à la sortie des virages Porsche alors que j’entamais une série de tours très rapides. Le chronomètre montrait que j’avais, à ce moment-là, une avance de plus de deux secondes sur mon meilleur tour réalisé la veille ; sans pour autant être à 100% car c’était mon premier tour rapide. Voilà Le Mans résumé dans cet incident : sur ce circuit géant,  non seulement le tour vraiment parfait n’existe jamais, mais la moindre défaillance mécanique, la plus infime erreur de pilotage, peut transformer une possible performance en échec ! »

Norman a également découvert avec plaisir la piste de nuit, ce qui constituait pour lui une inconnue.

« La découverte du circuit de nuit a été en fait une formalité. J’abordais ce moment inconnu avec un peu d’appréhension, sans savoir quel ressenti j’allais avoir, comment j’allais réagir. Ni peur, ni trac, mais surtout la préoccupation de retrouver le même niveau de performance que celui dont j’avais fait preuve de jour. Je dois dire qu’au moment de monter dans la voiture, je n’y pensais même plus, pris dans le rythme des essais, concentré sur mon objectif. Je n’y ai repensé qu’en descendant de l’auto ! Trajectoires, repères de braquage et de freinage, mes réflexes de nuit étaient identiques à ceux acquis de jour. Seul différence, la difficulté à évaluer le comportement d’une voiture arrivant derrière. Quand les LMP1, qui sont évidemment plus rapides que nous dans certaines portions, veulent nous doubler, il faut être très attentif pour deviner avec précision en une fraction de seconde leur intention dans nos rétroviseurs, au milieu d’autres reflets lumineux. »

Auteur du meilleur temps de son équipage en qualifications, Norman Nato prendra le deuxième relai à la suite de l’expérimenté pilote russe Viktor Shaitar qui sera au volant de leur Dallara-Gibson #35 demain samedi à 15 heures lors du départ de la course.

« Notre objectif est simple et compliqué à la fois : tenir notre tableau de marche pendant 24 heures, avec régularité, sans incident. Si nous y parvenons, tout sera possible… »

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*