Trèfle Lozérien : C’est parti pour trois jours !

© DR

La 32ème édition du Trèfle Lozérien AMV est celle de tous les records : 600 pilotes au départ, un circuit des Gorges du Tarn de haute volée et un plateau ultra relevé cette année, avec la présence des pilotes du WESS.
 
Ce vendredi 8 juin, 600 pilotes prendront le départ de la première journée du Trèfle Lozérien AMV, le rendez-vous incontournable de la moto tout-terrain depuis plus de trente ans.

Cette année, la reine des classiques sera également le théâtre de la 3e manche d’une nouvelle série internationale : le WESS (World Enduro Speed Series), visant à élire le pilote le plus polyvalent au monde. Le Trèfle Lozérien AMV est la seule épreuve Enduro Classic et la seule épreuve en France de cette série inédite. Une nouveauté qui n’a engendré aucune modification du concept de la course et qui permet d’accueillir encore plus de pilotes : 600 inscrits, c’est un nouveau record. Parmi eux, les fidèles top guns français et étrangers du Trèfle Lozérien AMV, mais aussi une armada de pilotes des teams Red Bull KTM Factory Racing et Rockstar Energy Husqvarna Factory Racing tels Taddy Blazusiak, Graham Jarvis, Jonny Walker, Nathan Watson, Josep Garcia, Colton Haaker, William Bolt… Après les deux premières épreuves, c’est Jonny Walker qui mène les débats, mais l’exercice lozérien est bien différent des autres courses. Et il y a fort à parier que les spécialistes de la classique d’enduro donneront du fil à retordre aux officiels du WESS. Ainsi le public aura le plaisir de revoir rouler en France Johnny Aubert (Gas Gas), après sa belle perf sur le Dakar 2018 (6e). Il s’est déjà imposé à Mende en 2016. Loïc Larrieu (Team Outsiders Yamaha Yacing), 2e du Trèfle Lozérien AMV en 2016 et malchanceux en 2017, a de son côté une revanche à prendre. Nul doute qu’Emmanuel Albepart (Yamaha Bonneton 2 Roues), vainqueur en 2007 et auteur de 8 podiums, aura aussi son mot à dire, tout comme Julien Gauthier (Yamaha Bonneton 2 Roues), dauphin à 4 reprises, un autre spécialiste des spéciales vierges. Mathias Bellino (Honda ORC) figure également parmi les prétendants. Quant à Antoine Meo, quintuple champion du monde, il roulera comme à son habitude, pour le plaisir et celui du public, mais ne manquera pas de pimenter les débats !
 
Les Gorges du Tarn à l’honneur Le parcours de cette première journée s’annonce grandiose, c’est probablement le plus beau circuit des Gorges du Tarn en 32 ans de Trèfle Loze

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*