Rallycross Loeb Racing: Prestations honorables de Demoustier

Grégoire Demoustier © DR

Ce week-end, le Sébastien Loeb Racing poursuivait son apprentissage en FIA World Rallycross Championship sur le mythique circuit de Silverstone en Angleterre, dans le cadre du festival Speedmachine. A cette occasion, Grégoire Demoustier retrouvait un circuit qu’il connaissait déjà pour l’avoir testé lors des essais d’avant-saison.

Au terme de cette quatrième manche du Championnat, le pilote belge repartait avec la satisfaction du devoir accompli en ayant réalisé des prestations honorables en qualifications, preuve de la progression réalisée par l’ensemble de l’équipe depuis le début de la saison. 

Le résumé
– Greg disputait des qualifications intéressantes, en étant toujours à la bagarre pour la tête de la deuxième manche à laquelle il participait de la Q1 à la Q4. Des performances lui permettant d’atteindre une intéressante quatorzième place en Q4, au sein d’un plateau de 23 voitures pilotées par des spécialistes de la discipline pour la plupart.
 
Grégoire Demoustier (Pilote Sébastien Loeb Racing) : « J’ai passé un super week-end à Silverstone ! Je connaissais ce circuit grâce aux essais de pré-saison. Nous avons bien avancé au niveau technique sur cette course. En ce qui concerne mon pilotage, c’était bien aussi et on a pu se battre devant, notamment en Q2 et en Q4. On termine à la quatorzième place de la Q4 ce qui est franchement bien par rapport aux objectifs fixés au départ, on se rapproche de la demi-finale. Je suis vraiment content de ce week-end car on continue notre progression, on avance dans le bon sens. On poursuit le développement d’une Peugeot 208 WRX qui fonctionne toujours aussi bien ! »

La chronique
De Mettet à Lohéac, en passant par Silverstone ou encore Riga, ‘Greg’ vous ouvre les portes du Sébastien Loeb Racing en mettant à l’honneur, course après course, un membre de son équipe. Cette semaine, c’est au tour du chef mécanicien de la Peugeot 208 WRX, Yannick Philippe.
 
« Comme en Belgique, j’ai voulu mettre à l’honneur un membre du Sébastien Loeb Racing dans cette chronique et cette fois-ci, c’est Yannick, mon chef de voiture qui va vous expliquer son rôle. Il s’est vraiment donné avant même que cette saison commence afin que la voiture soit prête à temps. Je ne le connaissais pas avant cette année, mais dès notre première rencontre, le feeling est immédiatement passé. C’est un mécanicien qui en veut, qui se donne beaucoup et qui veut que ça marche. J’avoue qu’au début, ce n’était pas évident de le faire sourire ! En revanche, dès que j’ai commencé à le connaitre un peu mieux, j’ai compris qu’il était marrant. Je pense que c’est son côté Alsacien qui ressort avec ce comportement ! »
 
Yannick Philippe (Chef de voiture de Grégoire Demoustier au sein du Sébastien Loeb Racing) : « Pour me présenter rapidement, je m’appelle Yannick et j’ai trente-et-un an. Cela fait dix ans que je travaille dans le sport automobile. Je fais partie du Sébastien Loeb Racing depuis deux ans et demi déjà. Auparavant, j’étais chez Hyundai en WRC en tant que mécanicien, notamment auprès de Dani Sordo. Cette expérience m’a bien servi car j’ai appris à construire une voiture de zéro dans cette équipe et ce fut le cas également pour la Peugeot 208 WRX de ‘Greg’ avec le Sébastien Loeb Racing. J’ai beaucoup officié en rallye et un peu en circuit également donc le WRX est un bon compromis car on retrouve les avantages de chaque discipline. Le gros plus du Rallycross, c’est que nous sommes au coeur de la course.
« Nous pouvons voir les manches et nous avons souvent la voiture avec nous sous la structure. C’est le contraire en WRC où nous travaillons sur la voiture trois fois par jour et le reste du temps, on se contente de regarder les temps de nos pilotes sur un ordinateur. Sur une course, je gère une équipe de deux mécaniciens et d’un ‘tyreman’. Mon rôle est de m’assurer que la voiture soit toujours prête et propre afin que le pilote se sente bien. Lorsque ‘Greg’ est en confiance avec la voiture, c’est que nous avons bien fait notre travail, il peut ainsi se lâcher et faire des temps.
« C’est vraiment agréable de le faire rouler car il est toujours content et motivé. Ce week-end, ça s’est bien passé, et nous avons même pu porter nos lunettes de soleil tout au long du meeting ! C’est le monde à l’envers puisqu’il a fait beau en Angleterre alors que nous avions la neige au Portugal ! »

Communiqué SLR,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*