ELMS Norman Nato: L’essentiel préservé à Monza

Norman Maro à Monza © DR

Monza est toujours un circuit compliqué pour une jeune écurie. Norman Nato et Racing Engineering pouvaient difficilement espérer mieux que leur cinquième place à l’arrivée du deuxième rendez-vous de la saison d’ELMS.

Norman Nato et son écurie Racing Engineering ont tiré le meilleur parti possible de leur LMP2 Oreca-Gibson lors des 4 Heures ELMS de Monza.

Qualifiés en cinquième ligne à la dixième position, le Français et ses deux compatriotes, Olivier Pla et Paul Petit, sont repartis d’Italie avec une honorable moisson de points sur un circuit qui ne leur était pas favorable.

« Nous sommes arrivés à Monza en sachant que nous allions y être confrontés à une épreuve compliquée. Ce qui fait le succès ici est simple : la vitesse de pointe en ligne droite et en courbe. Cela signifie avoir une aérodynamique la plus fine possible, la moins ‘chargée’, et en même temps conserver de l’adhérence, du ‘grip mécanique’ généré par la liaison au sol et les suspensions, pour les portions sinueuses et les freinages. Des exigences contradictoire, la ‘quadrature de l’Autodromo’ ! Monza nous met donc face à une équation claire : aérodynamique allégée + ‘grip’ mécanique = vitesse moyenne élevée. Seule une parfaite connaissance de la voiture et de sa réaction aux réglages permet de la résoudre. En conséquence, plus le rendez-vous de Monza arrive tôt dans une saison, plus l’exercice est compliqué. Notre connaissance encore partielle de notre châssis et de ses réactions aux réglages ne nous ont pas facilité la tâche ce week-end. Aux essais, la jeune écurie que nous sommes a, en toute logique, beaucoup tâtonné. En ‘libre’ nous n’avons pas pu explorer toutes les solutions aérodynamiques et mécaniques possible et, pour la qualification, nous n’étions pas en mesure de jouer les premières lignes. Nous comptions sur notre régularité en course et sur de bonnes stratégies pour remonter de la dixième place d’où nous nous élancions. Nous avons été en effet réguliers, mais il n’y a pas eu suffisamment d’interruptions de course et de Safety Car pour que nous tirions le meilleur parti de ce que nous avions envisagé. Au final, nous accrochons une honorable cinquième place synonyme de 3e place au championnat. »

Prochain rendez-vous, 3ème épreuve du calendrier ELMS 2018 : 20 – 22 juillet 2018, 4 Heures du Red Bull Ring (Spielberg-Zeltweg, Autriche)

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*