TCR Europe Paul Ricard/M.Potty : « Un week-end à oublier »

Maxime Potty au Paul Ricard © DR

Maxime Potty était particulièrement impatient de débuter sa saison en TCR Europe Series ce week-end sur le Circuit Paul Ricard. Au soir de ce premier rendez-vous dans le Var, la déception n’en est que plus grande.

« Appelons un chat un chat, c’est un week-end à oublier », confiait le pilote de la Volkswagen Golf GTI TCR du Comtoyou Racing.

« Lors des essais qualificatifs, j’ai souffert d’un gros sous-virage… La voiture était difficile à conduire et je ne suis pas parvenu à faire mieux que la 14e place. Sans être parfait, c’était déjà un peu mieux en Course 1, mais je me suis retrouvé coincé derrière un pilote moins rapide en début de course. Quand j’ai enfin pu prendre l’avantage, les autres ne m’avaient pas attendu et il y avait un écart de 5 secondes avec le top 10. À ce niveau, c’est quasiment impossible à combler en si peu de temps et j’ai dû me contenter de la 11ème place. »

Le lendemain, le représentant du Belgian VW Club espérait bien profiter de quelques gouttes de pluie. Resté en pneus slicks, Maxime se montrait impressionnant en remontant en quelques tours de la 14e à la 6e position. Mieux, à la relance après une interruption de la course suite à un accident, il s’offrait même le scalp de Stefano Comini pour rentrer dans le top 5. « Malheureusement, j’ai rencontré un problème dans la direction », explique le jeune gaillard de 18 ans. « On ne sait toujours pas exactement ce qu’il s’est passé, mais la voiture ne tournait pratiquement plus dans les virages à droite. C’est sans aucun doute la conséquence d’un contact en début de course, mais le mal est apparu tellement soudainement… »

Dans ces conditions, Maxime se montrait plusieurs secondes au tour moins rapide que ses équipiers et il devait se résigner à franchir le drapeau à damier à la 12ème place. « Ce fut vraiment un rendez-vous très frustrant, mais on va essayer d’en tirer le positif tout de même », précise le pilote. « Avec toute l’équipe Comtoyou, nous allons nous serrer les coudes et bien préparer la prochaine épreuve, dans dix jours à Zandvoort. C’est l’un des circuits que je connais le mieux du championnat donc j’espère bien qu’on pourra y redresser la barre ! »

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*