WEC Prologue au Paul Ricard: Le décor est planté

© Marc de Mattia

Le Prologue s’est achevé après 30 heures de roulage, quasiment 10.000 tours effectués et 53.000 kilomètres parcourus par les 35 voitures inscrites. 

La première apparition publique du plateau de la Super Saison 2018-2019 du Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC) s’est terminée ce samedi après-midi sur le Circuit Paul Ricard, avec un total de 9 320 tours couverts.

 

Le Prologue de 30 heures s’est déroulé dans des conditions parfaites pour les équipes, qui ont mené leurs ultimes préparatifs avant la première manche à Spa-Francorchamps le 5 mai prochain.

Les deux TS050 HYBRID de Toyota Gazoo Racing terminent en tête. C’est également l’équipe ayant accompli le plus grand nombre de tours en piste, avec un impressionnant cumul de 1 003 boucles.

L’équipe a mené des tests sur de nombreux éléments de la nouvelle mouture de sa TS050 HYBRID. Mike Conway a signé le meilleur tour du Prologue en 1’32’’662 au volant de la #8. Mais ce chrono est peu représentatif, car Toyota Gazoo Racing roulait en mode utilisation d’énergie illimitée lorsque cette performance a été établie.

Si Toyota réalise un doublé en tête du Prologue, les concurrents dans le sillage du constructeur japonais ont suscité un certain intérêt, avec en piste une belle variété de prototypes LMP1 non hybrides.

La BR1 de SMP Racing poursuit son impressionnant apprentissage de la catégorie LMP1, avec le troisième temps pour Vitaly Petrov.

La nouvelle Rebellion R13 a elle aussi affiché de belles promesses, avec la quatrième meilleure performance pour André Lotterer, alors que la voiture effectuait ses premiers véritables essais.

ByKolles Racing Team et CEFC TRSM Racing ont également mené un important programme de tests pendant ces 30 heures. La nouvelle Ginetta a cumulé 259 tours.

Pour sa première sortie, DragonSpeed est huitième. Le team américain a collecté des données et informations conséquentes pour la préparation de sa Super Saison.

L’ancien pilote Williams F1 Pastor Maldonado emmène le plateau LMP2. Eloigné des circuits ces deux dernières années, le Vénézuélien fait ses débuts en endurance.

Maldonado signe un chrono de 1’40’’771 le vendredi soir au volant de l’ORECA-Gibson de DragonSpeed, qu’il partagera avec Roberto Gonzalez et Nathanaël Berthon à Spa et au Mans.

En quête d’un deuxième titre en LMP2 après le Trophée Endurance FIA de la catégorie remporté en 2016, Signatech Alpine est deuxième.

Jackie Chan DC Racing boucle le Prologue en troisième et quatrième positions. L’équipe chinoise a fait rouler plusieurs nouveaux venus en WEC au volant de ses deux voitures.

Les principales informations des catégories LMP
– Toyota termine en tête du Prologue de la Super Saison 2018-2019 mais les nouveaux prototypes LMP1 ont démontré une belle fiabilité et un beau rythme dans la préparation des Total 6 Heures de Spa-Francorchamps le mois prochain.
– Mike Conway signe le tour le plus rapide sur la Toyota TS050 HYBRID #8 en 1’32’’662. Le constructeur japonais a bouclé 1 002 tours sur le Circuit Paul Ricard.
– Derrière Toyota, SMP Racing mène la chasse en tant que premier prototype non hybride.
– La BR1-AER LMP1 #11 de l’équipe russe réalise un chrono de 1’37’’034. Une performance signée Vitaly Petrov lors d’un relais effectué en soirée.
– Pour les débuts de sa nouvelle R13, Rebellion Racing est quatrième. André Lotterer est à seulement 0’’010 de Petrov.
– La seconde voiture de SMP Racing est cinquième devant ByKolles Racing Team.
– La Ginetta G60-LT-P1 Mecachrome est septième. Chez CEFC TRSM Racing, les nouvelles recrues Alex Brundle et Oliver Rowland ont pris en mains la nouvelle LMP1 britannique.
– La BR1 de DragonSpeed et la seconde Ginetta de CEFC TRSM Racing complètent la hiérarchie de la catégorie LMP1. Ces nouveautés se mesuraient en piste pour la première fois.

L’ancien pilote Williams F1 Pastor Maldonado emmène le plateau LMP2. Le Vénézuélien fait ses débuts en endurance.
– Maldonado signe un chrono de 1’40’’771 le vendredi soir au volant de l’ORECA-Gibson de DragonSpeed.
– En quête d’un deuxième titre en LMP2 après le Trophée Endurance FIA de la catégorie remporté en 2016, Signatech Alpine est deuxième.
    Sur le circuit Paul Ricard, Les fans ont pu profiter d’une visite de la voie des stands  à la fin du Prologue.
 
Catherine Vatteoni,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*