TWIN’CUP: Roulez petits bolides aux mains d’experts !

© André Breton

La Twin’Cup a occupé très largement la piste du circuit de Nogaro. Durant tout le week-end pascal, ces petits bolides ont offert du spectacle utilisant la piste longue de 3636 mètres avec sportivité et détermination. Le côté quantitatif avec une cinquantaine de concurrents à chaque course en fut la cause principale, les batailles au sein des pelotons ont été un régal en matière de suspense.

Le Championnat est lancé et deux acteurs s’en détachent : Hervé Fernandez-Grandé et Laurent Dziadus. Avec deux victoires chacun sur les quatre courses disputées, les dés sont jetés !

Course 1 : Fernandez-Grandé plante les banderilles
La course d’ouverture de la Twin’Cup a mis sous projecteurs Hervé Fernandez-Grandé qui eut fort à faire face à une adversité surexcitée ! Collé à son arrière, Damien Boiziot n’a jamais pu trouver l’ouverture pour venir à bout du leader, il termine en dauphin. Romain Duqueine grimpe sur la troisième marche du podium.
Quant à Laurent Dziadus regardé comme un sérieux atout dans le jeu de cette édition, il se classe à la cinquième place et regarde vers les trois autres courses du meeting pour se mettre à son tour en lumière.
Classement : 1.Hervé Fernandez-Grandé, les 10 tours en 21’41’’746 ; 2. Damien Boiziot, à 0’’270 ; 3. Romain Duqueine, à 1’’188 ; 4. Cédric Clause, à 1’’550 ; 5. Laurent Dziadus, à 1’’743…

Course 2 : Laurent Dziadus ajuste
Une victoire pour Hervé Fernandez-Grandé (course 1), une pour Laurent Dziadus, les jeux sont faits et mettent en exergue les forces en présence. Avec un faible écart de 0’’662 entre les deux adversaires, les onze tours ont été intense et indécis jusqu’au drapeau à damier. Damien Boiziot est resté en arbitre à la troisième place prêt à bondir si le cas se présentait.
Derrière, ce fut aussi des empoignades marquantes en particulier dans les pelotons compacts dont celui emmené par Hugo Mestre ou encore celui dirigé par Mathieu Roméo.
Pas d’ennui durant cette manche rondement orchestré par les acteurs de cette discipline couvée par l’opérateur Marc Pachot, observateur attentif sur le bord de la piste pour surveiller les actes de ses concurrents.
Classement : 1. Laurent Dziadus, les 10 tours en 21’50’’627 ; 2. Hervé Fernandez-Grandé, à 0’’662 ; 3. Damien Boiziot, à 1’’321 ; 4. Fabien Frazao, à 3’’595 ; 5. Cédric Clause, à 6’’042…

Course 3 : Le Nord de la France en force !
Venu directement du Nord de la France, Hervé Fernandez-Grande a littéralement dominé la troisième course de la Twin’Cup disputée en fin d’après-midi, en clôture de la journée dominicale pascale.
Mais, est-ce que ‘dominer’ est vraiment le mot adapté à son action pour définir le déroulé de cette course ? Pas si évident que cela !
« J’ai commis quelques erreurs à mi-course, je me suis concentré et j’ai gardé mon avance » a-t-il résumé à l’issue de la manche.
Derrière le leader, la bête noire de la discipline Laurent Dziadus septième sur la grille, ne devait théoriquement pas devenir un danger pour le vainqueur parti de la pole position. Situation qui se compliquait lorsque Laurent remonta jusqu’à la deuxième place à la force de ses poignées et de son pied droit : « J’ai battu Laurent et j’en suis satisfait. Mais, il est omniprésent » a reconnu Hervé.
Le vainqueur de cette course 3 est assurément braqué vers son adversaire Laurent Dziadus qu’il aura du mal à contenir durant la saison : « Nous sommes essentiellement en Twin’Cup pour nous amuser, il faut que cela se pérennise ! » a-t’il conclut avant de rejoindre le paddock pour fêter cette victoire.
Classement : 1. Hervé Fernandez-Grande, les 10 tours en 21’40’’693 ; 2. Laurent Dziadus, à 0’’756 ; 3. Cédric Clause, à 1’’439 ; 4. Damien Boizor, à 1’’439 ; 5. Benjamin Faur, à 7’’575…

Course 4 : Vengeance !
Après avoir terminé deuxième de la troisième course, Laurent Dziadus remporte haut la main la quatrième et dernière course de la Twin’Cup de ces Coupes de Pâques à Nogaro.
Placé quatrième sur la grille de départ, il profite d’un accrochage pour s’infiltrer en tête dès le premier tour. Il précède Hervé Fernandez-Grande qu’il ne néglige pas après sa victoire en course 3.
Plus les tours s’égrènent, plus son écart avec le reste du peloton se creuse. Celui-ci a avoué après course : « Laurent est l’homme à battre ! » Réaction que le vainqueur à apprécier à sa juste valeur. Du tac au tac, le vainqueur tarit également d’éloges son dauphin : « Hervé est un bon pilote et il faut parvenir à le battre en particulier sur piste humide où il est intouchable malgré son incapacité à gérer la pression… »
Laurent Dziadus totalise deux victoires sur les quatre courses du meeting. « Nous allons tout faire pour conserver cet avantage au fil de la saison. Nous ne sommes pas là pour enfiler des perles mais pour gagner ! » précise t’il. Ce pilote chevronné est bien parti pour poursuivre son exercice le restant de la saison, mais la route est encore longue, très longue avant de coiffer la couronne 2018.
Classement : 1. Laurent Dziadus, les 10 tours en 21’06’’127 ; 2. Cédric Clause, à 0’’846 ; 3. Hervé Fernandez-Grande, à 1’’206 ; 4. Benjamin Faur, à 7’’591 ; 5. Mathieu Perot, à 7’’591…

MFE avec Louis Lagreve,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*