Dakar Etape 10: Matthias Walkner seul rescapé

Bonne opération pour Matthias Walkner sur l'étape 10

L’étape 10 du Dakar n’a pas fait dans la dentelle ! A moto, les acteurs ont sacrément chamboulé la hiérarchie établie au terme de l’étape marathon au point de voir Matthias Walkner (KTM) réaliser un coup double: vainqueur de l’étape, il passe leader au général. Il se voit le seul respacé de l’équipe KTM capable d’aller chercher la victoire à Cordoba. Coup dur pour Yamaha, Adrien Van Beveren chute lourdement à 3 km de l’arrivée et… abandonne !

 

En autos, les malheurs des uns faisant le bonheur des autres : nouvelle victoire de Stéphane Peterhansel et Jean-Paul Cottret (Peugeot 3008DKR Maxi #300), problème de suspension pour Nasser Al-Attiyah-Matthieu Baumel (Toyota Hilux Gazoo) à 70 km de l’arrivée environ, Carlos Sainz (Peugeot 3008 DKR Maxi #303) avance avec grande prudence au point de concéder une dizaine de minutes et Giniel de Villiers (Toyota Hilux Gazoo) se montre comme jamais durant ce rallye en terminant deuxième.

L’œil dans l’objectif…
Le Dakar dispute sa première étape en Argentine et retrouve également des températures bien différentes des derniers jours avec près de 40° à l’ombre. De quoi user les organismes sur le vaste terrain sablonneux de la première partie de spéciale. Et peut-être manquer de lucidité pour les concurrents au moment d’aborder une dernière partie qui fait la part belle à une délicate navigation entre les rios…

L’essentiel
Le Dakar moto s’est sans doute joué dans les rios de Belén. En s’égarant à près de 10 km de la bonne piste pendant plus de 50 minutes, Kevin Benavides, Toby Price, Antoine Meo, Stefan Svitko, Joan Barreda et Ricky Brabec ont peut-être perdu toute chance de victoire finale à Cordoba. Une certitude pour le leader du général ce matin Adrien Van Beveren qui aurait dû faire un gros coup mais quitte le rallye sur une chute à haute vitesse à 3 kilomètres du but. Dernier rescapé, Matthias Walkner prend donc une large victoire d’étape et distance désormais son dauphin Barreda de 39 minutes au provisoire.

Un classement toujours dominé par Carlos Sainz chez les autos, malgré la nouvelle démonstration de Stéphane Peterhansel devant Giniel De Villiers. Le Français profite des ennuis mécaniques de Nasser Al-Attiyah pour lui reprendre la deuxième place du général. En quad, Nicolas Cavigliasso profite de l’arrivée du rallye sur ses terres pour décrocher sa deuxième victoire d’étape devant son compatriote Jeremias Gonzales Ferioli. Ignacio Casale caracole toujours en tête du général. Chez les camions, Ton Van Genugten a fait la course en tête toute la journée pour finalement couper la ligne d’arrivée avec 33 secondes d’avance sur le local de l’étape Federico Villagra et s’offrir sa deuxième spéciale du rallye.

La perf du jour
Dans l’ombre des quatre Peugeot officielles présentes au départ de ce 40e Dakar, Khalid Al Qassimi engage lui aussi une 3008 Maxi. Méconnu du grand public, ce pilote venu des Émirats Arabes Unis est pourtant un habitué du WRC ainsi que des dunes qui peuplent sa région natale. De quoi lui donner des envies de s’aventurer au Dakar pour la deuxième année consécutive avec des progrès significatifs et notamment plusieurs top 10. Sa 4e place du jour confirme la vitesse du pilote émirati qui se replace à une belle 7e place au général.

Coup dur du jour
Les frères Benavides espéraient beaucoup au départ de Salta, leur ville natale. Leader durant les 242 km premiers kilomètres de l’étape avec une belle avance sur ses adversaires, Kevin Benavides a totalement sombré en suivant le mauvais rio dans la dernière partie de la spéciale. Au lieu de remporter une victoire qui lui était promise et prendre les commandes du général, l’Argentin pointe aujourd’hui à 41 minutes du nouveau leader du provisoire. En passe de s’offrir son premier Top 10, son frère Luciano a lui lourdement chuté et ne verra pas l’arrivée de son premier Dakar…

La stat du jour
En brisant son triangle arrière à 45 km de l’arrivée, Nasser Al-Attiyah a dû finir la spéciale au ralenti. Le pilote Toyota a bouclé toute la fin d’étape à 56 km/h de moyenne. Sur la même distance, Stéphane Peterhansel a roulé à 100 km/h de moyenne…

La réaction du jour
Toby Price : « C’est le genre de journée qu’on veut oublier. Pour moi, c’est quasiment fini. On ne sait jamais ce qu’on pourra faire dans les prochains jours, mais ça ne sent pas très bon. C’est comme ça. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*