Dakar: Amos et Delaunay restent dans la boue bolivienne

C'est fini pour Amos et Delaunay © RallyZone

7ème étape : La Paz – Uyuni – Total : 727 km – Spéciale : 425 km

L’information était difficile à donner, mais, le Dakar… s’est terminé Samedi pour l’équipage Eugenio Amos et Sébastien Delaumnau au cours de la première partie de l’étape marathon à Uyuni. Les nouvelles de l’équipage du Buggy 2WD ont tardé à venir car, les connections internet étaient déjà coupées dans le bivouac de Tupiza plongé dans l’eau.

Aucun réseau internet, pas plus de téléphone et malgré tout, les concurrents se sont installés tout au long de la route qui mène à la ville… pour travailler comme ils le pouvaient !…

Dans l’étape marathon (sans assistance) de samedi, Eugenio Amos et Sébastien Delaunay (#335) ont grillé l’embrayage du Buggy 2WD dans la boue de l’étape 7. De nombreux concurrents étaient ‘plantés’ au même endroit alors que les camions empruntaient un autre parcours. Personne n’a réussi à sortir le Buggy 2WD du bourbier, l’embrayage étant complètement grillé.

L’organisation du Dakar a alors évacué l’équipage par mesure de sécurité. Amos est arrivé au bivouac d’Uyuni tard dans la soirée et terriblement déçu car il avait réalisé jusque là, une course ssans reproche. « J’ai essayé de ne pas forcer », explique t’il la mort dans l’âme, « mais la boue, le sable mouillé et l’altitude ont eu raison de l’embrayage. C’est vraiment dommage car au Pérou, nous avions fait une superbe course avec notre Buggy 2WD qui était vraiment performant et j’attendais avec impatience les pistes argentines…. »

Quant à Sébastien Delaunay, il fut ramené en hélicoptère par l’organisation juqu’au CP2 puis la police l’a déposé dans un village sur la route de Challapata où il a été embarqué, le lendemain, dans une voiture de presse pour rallier Tupiza.

Les mécaniciens de l’équipe 2WD sont alors partis chercher le Buggy et ont demandé l’aide d’un tracteur d’un village proche pour le sortir de cet endroit pourri, le remettre en état et courageusement prendre la route de Tupiza puis Salta. Le Dakar n’est pas uniquement un challenge pour les mécaniques et les concurrents mais aussi et souvent pour les équipes techniques.

Le Dakar 2018 sera marqué d’une pierre blanche car terriblement dur. Eugenio Amos et Sébastien Delaunay ont fait une course extraordinaire avec au tableau de leur course une très belle 5ème place dans la boucle San Juan de Marcona. Dans les immenses et exigeantes dunes péruviennes, tout comme sur les pistes rapides, le Buggy 2WD a prouvé son potentiel. Sur le Dakar, il faut aussi un peu de chance pour terminer cette course extrême….

Maintenant, l’équipe technique 2WD se consacrera aux futures courses de 2018. Mais avant, il faut peaufiner et développer le second Buggy 2WD en cours de construction dans ateliers de Boze. Il sera disponible pour la première manche de la Coupe du Monde FIA des Rallyes Tout-Terrain au Abu Dhabi Desert Challenge.

Judith Tomaselli,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*