Dakar Etape1 Overdrive: Alvarez dévoile ses intentions

Lucio Alvarez ne cache pas ses ambitions

Avec plusieurs outsiders dans ses rangs, Overdrive Racing a clairement une carte à jouer sur ce Dakar 2018. En témoigne le septième temps réalisé par Lucio Alvarez sur cette courte première étape tracée dans les dunes de Pisco, au Pérou. L’Argentin est pourtant encore en phase de découverte avec son nouveau copilote sud-africain Rob Howie, ex navigateur de Leeroy Poulter. Mais il confirme là son goût pour le hors piste.

Sur cette spéciale aux allures de prologue, il y avait toutefois plus à perdre qu’à gagner, d’où l’approche mesurée des autres équipages de la formation belge qui réalisent derrière un tir groupé. Avec Alejandro Yacopini au 17ème rang, Peter Van Merksteijn au 21ème, Yong Zhou au 22ème, Ronan Chabot au 23ème, He Zhitao au 37ème, tandis que le néophyte André Villas Boas a conclu le tout premier chrono de sa carrière en sport automobile en 46e position. Mais les choses sérieuses débutent véritablement demain, avec 267 kilomètres de spéciale au programme dont près de 175 dans un sable réputé pour être meuble et inhospitalier.

« Cela fait du bien d’avoir enfin pris le départ », reconnaîssait Ronan Chabot. « Surtout que notre Toyota Hilux est vraiment sympa à piloter dans le sable ainsi configuré avec la bride de 38mm. C’était une belle mise en jambe, avec du monde sur toute une partie du tracé, et de beaux petits cordons de dunes. Avec ce qui nous attend demain, c’est plus un avantage qu’un handicap de ne pas partir dans les tous premiers. »

« Je suis très content de ma première spéciale », s’enthousiasmait André Villas Boas. « Jusqu’à hier, je n’étais pas stressé, mais j’ai commencé à être vraiment anxieux à mesure que le départ approchait. Les dunes constituent mon point faible, or il n’y avait que de ça aujourd’hui. Ruben Faria me fait partager son expérience et c’est une aide précieuse. Moi je ne sais jamais ce qui m’attend derrière la dune, et à quel moment je peux accélérer à fond, aussi il m’apprend à lire le sable. »

« La première spéciale du Dakar est toujours importante pour faire retomber la pression et entrer enfin dans la course », confiait Lucio Alvarez. « On a fait une belle spéciale, j’étais en confiance avec mon Hilux, on a bien navigué également dans le sable. Cela va nous permettre de nous élancer septième demain, ce qui constitue une très bonne position compte tenu du niveau des pilotes qui sont devant moi. On aura de bonnes traces, sans pour autant souffrir exagérément de la poussière. »

« Si la spéciale était courte, elle était également très intéressante », analysait Yong Zhou. « C’était notre baptême du feu avec Stéphane Prévot, mon nouveau coéquipier, alors on l’a prise comme une mise en jambe, afin de trouver nos repères et d’installer des automatismes. On va essayer de monter en régime au fil des kilomètres. »

« Je suis particulièrement heureux que la course ait enfin commencé », se réjouissait Alejandro Yacopini, « d’autant qu’il y avait beaucoup de monde pour nous encourager. Ces premières dunes n’étaient pas faciles à négocier, les way point n’étaient pas non plus évidents à dénicher, mais on s’en est bien sortis. »

« Pour cette entrée en matière », détaillait Peter Van Merksteijn, « mon coéquipier m’a conseillé d’être prudent et c’était la bonne tactique à adopter. Il y avait plus à perdre qu’à gagner aujourd’hui, avec une visibilité pas facile sur les nombreuses crêtes de dunes, et je suis très content de mon 21e temps. Demain, on va avoir vingt concurrents de qualité pour nous faire la trace ! »

Classement des pilotes Overdrive – Etape 1: Lima-Pisco – 31 km de spéciale
7. Alvarez-Howie (Toyota Hilux) à 1’12’’
17. Yacopini-Scopinaro (Toyota Hilux) à 3’22’’
21. Van Merksteijn-Marton (Toyota Hilux) à 4’17’’
22. Zhou-Prévot (Toyota Hilux) à 4’25’’
23. Chabot-Pillot (Toyota Hilux) à 4’40’’
37. Zhitao-Zhao (Toyota Hilux) à 7’49’’
46. Villas Boas-Faria (Toyota Hilux) à 11’01’’
 
Eric Bellegarde,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*