Africa Race Etape 9 Auto: Ressuscitation de Patrick Sireyjol

Sireyjol et Beguin vainqueurs © Alain Rossignol

Depuis le début de la 9ème édition de l’Africa Eco Race, Patrick Sireyjol figurait parmi les vainqueurs potentiels, il en fut tout autre. Le français n’a pas connu une seule étape claire étant confronté à des problèmes répétitifs de direction assistée. En mettant le doigt sur le problème, l’équipe technique a pu le résoudre et permettre à l’équipage Sireyjol-Béguin de foncer vers une première victoire au soir de l’étape 9.

Une sacrée récompense, après une navigation parfaite signée par François Beguin, un sans-faute de l’équipage et un Buggy LCR 30 décidé à laissé le duo opérer. Derrière eux, s’est calé le Hummer de Miroslav Zapletal à 50 secondes.

On retrouve ensuite Guillaume Gomez sur Optimus du MD Rallye à 5’58, Andrey Sherednikov dont le Ford Raptor avait retrouvé des couleurs et, Jean Antoine Sabatier qui renoue avec le Top 5 au volant de son Bugga One.

Dominique Housieaux a fait preuve d’une grande régularité en terminant 6ème place à 9’46. Septième de la spéciale, Vladimir Vasilyev continue de contrôler la course. En revanche, coup dur et première contre-performance pour Pascal Thomasse longuement bloqué par des rochers en bas d’une dune. Dans cette posture, le Buggy Optimus s’est blessé et les Pascal (Thomasse et Larroque) ont perdu plus d’une heure pour lui redonner du punch, ce qui les fait dégringoler à la 6ème place du général. Ce ne fut pas le seul a rencontré des galères, celle de Mathieu Serradori a empêché le Varois de couvrir la spéciale. En quête d’une troisième victoire, avec un train arrière arraché sur son Buggy SRT, l’équipage est rentré au bivouac pour réparer. Tout était mis en chantier chez SRT pour que les duellistes puissent se présenter au départ de l’étape 10.

Au classement général, Dominique Housieaux réalise une bonne opération grâce à sa place de 2ème à 2h02’38 de Vasilyev mais, il reste sous la menace de Miroslav Zapletal, 3ème à 2h06’59.

Pour sa seconde participation à l’épreuve, Guillaume Gomez termine 4ème à 2h23’49. L’ex-pistard précède Andrey Cherednikov à 2h28’04 et Pascal Thomasse à 2h34’42. Ce sont environ 32 minutes qui éloigne le 2ème au 6ème. A deux jours de l’arrivée, avec près 600 kilomètres à parcourir en spéciale sur des terrains plutôt compliqués, rien n’est joué.

Valtr continue son show
Ce ne fut pas une journée calme pour le Team Kamaz car, pour la première fois, aucun des deux camions Russes ne montent sur le podium du jour. Sergey Kuprianov s’est ensablé très profondément et son co-équipier Andrey Karginov a perdu beaucoup de temps à l’aider à s’en sortir.

Jaroslav Valtr en a profité pour sortir son artillerie et l’emporter au volant de son TATRA, s’offrant le 8ème chrono Auto et Camion confondu. Le Tchèque devance son compatriote Tomas Tomecek, 11ème et le Hongrois Miklos Kovacs 15ème sur son Scania. Au général, Karginov est 7ème au scratch et 1er camion. Le Russe compte une heure et vingt minutes d’avance sur Valtr, alors que Tomecek termine 3ème, à plus de 1h30 du deuxième.

L’étape 10 en boucle autour de Akjoujt comportera une spéciale de 424 km. Elle est annoncée comme le juge de paix de l’épreuve. Tout peut donc encore arriver donc, autant à moto que dans la catégorie auto/camion.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*