Macao F3 : Lando Lorris vise le top 10

Lando Norris © DR

Lando Norris débarquera pour la première fois à Macao pour viser une arrivée dans le top 10, ce week-end au Grand Prix F3 de Macao. 

L’Anglais, qui fêtera son dix-septième anniversaire dimanche au volant de la Dallara de l’équipe Carlin, s’apprête à découvrir le fameux Grand Prix de Macao. Cet événement, qui marque traditionnellement la fin de saison, est pour la première fois affiliée à la dénomination Coupe du Monde FIA Formule 3.

Pour cette 63e édition, Lando Norris sera un des débutants à surveiller. Le Britannique se mesurera aux meilleurs pilotes de la discipline, venus des quatre coins du monde. Preuve de la renommée du rendez-vous, des pilotes comme Antonio Felix Da Costa, Félix Rosenqvist ou Daniel Juncadella, n’hésitent pas à ‘redescendre’ en F3, pour accrocher ce Grand Prix à leur palmarès. Norris, qui a remporté les titres Toyota Racing Series, Formule Renault Eurocup et Formule Renault Northern European Cup (NEC) ne se fait pas d’illusion quand au défi qui l’attend. Le circuit de six kilomètres combine en effet passages étroits, lignes droites et épingle à cheveu, le tout dans la ville asiatique.

Un plateau d’une trentaine de monoplaces est attendue. Les essais auront lieu jeudi, avant une course de qualification de dix tours le samedi, puis le Grand Prix le lendemain (15 tours).

Norris ne dispose que d’une expérience réduite de la Formule 3. Sa seule course dans la catégorie eut lieue à Hockenheim il y a un mois, lors de la manche finale du FIA F3 European. C’est malgré tout à Macao que Norris découvrira la tension et l’excitation d’un départ arrêté : en Allemagne, la règle concernant les essais l’avait contraint de partir des stands. En qualifications, Norris avait réalisé le neuvième meilleur temps, tandis qu’il parvenait à signer le deuxième meilleur tour en course en Course 3.

« Macao va me permettre d’emmagasiner énormément d’expérience », estime Norris. « L’objectif est un top 10, ou du moins être le meilleur des rookies. Cela risque d’être compliqué pour le classement général : Macao est une toute nouvelle expérience pour moi. Certains de mes adversaires vont courir là-bas pour la septième ou huitième fois et les autres auront une saison de F3 dans les pattes. »

« J’ai déjà roulé sur un circuit urbain, c’était à Monaco en F.Renault Eurocup, mais Macao est une piste encore plus technique, et je conduirai une monoplace plus rapide ! C’est hyper étroit à certains endroits, et il y a souvent des carambolages à causes des virages serrés. Je fais confiance aux mécaniciens de Carlin, ils me prépareront une très bonne auto. Je les connais depuis longtemps, et nous travaillons très bien ensemble. Je suis persuadé que leur expérience de Macao m’aidera ! »

D’après Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*