Côme Ledogar leader de deux championnats

© DR

La mi-saison a été dépassée dans les quatre séries que Côme Ledogar dispute cette année. En tant que pilote d’usine McLaren GT, il participe à la Blancpain GT Series, et si les résultats n’ont pas été à la hauteur des ambitions en Sprint, le Lyonnais et ses coéquipiers sont en tête de l’Endurance Cup avant le final au Nürburgring. Toujours au volant d’une McLaren 650S GT3, Côme a signé la pole à l’occasion des trois meetings auxquels il a pris part en International GT Open.

Enfin, il est leader de la Porsche Carrera Cup Italia avec l’équipe Tsunami RT d’Oleksandr Gaidai !

Blancpain GT Series
La notoriété de Côme Ledogar a fait un bond en avant spectaculaire du fait des deux victoires absolues remportées en Blancpain GT Series Endurance Cup, ce championnat bénéficiant d’une large exposition médiatique. Le niveau de la compétition est particulièrement relevé, avec un plateau de 52 à 65 voitures, onze constructeurs représentés et de nombreux pilotes professionnels. La valeur sportive d’un succès obtenu dans un tel contexte est donc incontestable.

Côme partage le volant de la McLaren Garage 59 #58 avec l’Anglais Rob Bell et le Néo-Zélandais Shane Van Gisbergen. Ils se sont imposés en ouverture de la saison aux 3 Heures de Monza, pour seulement 3 dixièmes sur la ligne au terme d’un duel époustouflant. Les 3 Heures de Silverstone se sont soldées par une 6ème place et le trio l’a de nouveau emporté sur 1000 kilomètres au Paul Ricard. Là aussi on est allé au bout du suspense avec le début d’incendie de la Bentley de tête lors de son dernier ravitaillement et une Ferrari revenue à 3 secondes de la McLaren dans les derniers instants… Aux 24 Heures de Spa, les leaders du championnat ont brièvement occupé le commandement et ont marqué quelques points au cap des 6 heures de course. Hélas, une collision nocturne avec un retardataire les a fait sombrer au classement. Ils n’en conservent pas moins 9 points d’avance au championnat.

« Avec Shane et Rob, nous formons un équipage complémentaire, avec des qualités et des caractères différents » constate le Frenchy de la bande. « Nous sommes très proches en performance et il existe une bonne cohésion entre nous. Rob m’a énormément aidé à m’intégrer dans l’équipe dès les premiers tests hivernaux. En tant qu’être humain et comme coéquipier, c’est quelqu’un d’absolument génial. Je n’ai fait la connaissance de Shane qu’au moment de la première course, mais le courant est tout de suite très bien passé entre nous. Quant à la McLaren 650S GT3, elle est fiable et assez facile à piloter, ce qui la rend redoutable en endurance. Elle n’a pas de gros défaut et garde un bon équilibre en toutes circonstances. »

International GT Open
Côme est engagé, toujours avec une McLaren Garage 59, dans un autre championnat Grand Tourisme de premier plan. En International GT Open, sa mission est toutefois différente : « Mon coéquipier Alexander West est un quasi débutant, nous formons donc un équipage Pro-Am. Le but est de l’aider à monter en compétence. Le coaching est aussi mon métier et j’apprécie de trouver des opportunités aussi intéressantes de le pratiquer. Depuis le début de la saison, Alex a énormément progressé et il dispose encore à mon avis d’une marge importante. Il se régale au volant de la McLaren 650S GT3 qui convient parfaitement aux gentlemen drivers. »

Le pilote Côme Ledogar s’est également mis en valeur avec trois pole positions et trois meilleurs tours en trois meetings. A chaque fois qu’il a pris le départ, il a également mené pendant la totalité de son relais. Au plan des résultats bruts, la paire Franco-Suédoise est montée sur le podium à Spa avant d’enregistrer un probant Top 5 au Paul Ricard. « Le GT Open est un beau championnat. C’est très dur d’être devant mais heureusement, l’équipe Garage 59 est une des meilleures du plateau ! » Si Bas Leinders est aux commandes dans la série Blancpain, c’est Tim Mullen, un autre ancien pilote de talent récemment reconverti au métier de team-manager, qui dirige les troupes en GT Open.

Porsche Carrera Cup Italia
Champion en France en 2014, Côme est passé à deux doigts d’ajouter une deuxième Porsche Carrera Cup, l’italienne, à son palmarès en 2015. Dans la continuité de son engagement aux côtés de l’Ukrainien Oleksandr Gaidai chez Tsunami RT, il espère y parvenir cette saison, même si, comme l’an passé, il devra louper un meeting en raison d’une concurrence de date avec le calendrier du GT Open. Vainqueur à trois reprises en sprint et deux fois en course longue dont une fois avec Gaidai, le Français possède une bonne avance aux points mais les deux derniers rounds ne seront pas de tout repos !

Prochain rendez-vous sur un agenda bien rempli : la Blancpain GT Series Sprint Cup au Hungaroring, les 27 et 28 août.

Romane Didier,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*