Blancpain WRT Paul Ricard: Un podium après 6 heures très animées

Podium WRT au Paul Ricard © Patrick Hecq

Disputée sur 6 heures, la course des 1000 Km du Circuit Paul Ricard qui s’est tenue samedi soir a été particulièrement fertile en rebondissements et autres incidents de course… qui n’ont d’ailleurs pas épargné le Belgian Audi Club Team WRT ! Seule R8 LMS de l’équipe belge n’ayant pas été frappée par des problèmes ou des faits de course, la #3 pilotée par Rodrigo Baptista, Filipe Albuquerque et le légendaire Jan Magnussen (qui faisait ses débuts dans le championnat et avec WRT) est montée sur la plus petite marche du podium après une prestation parfaite.

Une belle récompense qui a mis du baume au cœur de l’équipe après les malheurs arrivés aux autres Audi ‘belges’.

Dès le premier tour, la #4 d’Adrien De Leener, Pierre Kaffer et Peter Kox était contrainte à l’abandon suite à un accrochage. Bien remontée de la 19ème à la 4ème place grâce aux efforts de Fred Vervisch puis de Dries Vanthoor, la #1 devait malheureusement être poussée dans son stand peu après la mi-course. Une petite touchette entre Dries et la McLaren avait de grosses conséquences et la #1 perdait quatre tours dans l’aventure, Laurens Vanthoor croisant finalement le drapeau à damier au 19ème rang.

C’est également un accrochage qui faisait plonger la #2 de Leonard-Meadows-Frijns dans le classement, celui-ci ayant provoqué des dégâts sur la monture mais aussi entrainé un Drive Through. Un peu plus tard, une crevaison obligera le trio à jeter le gant.

Quant à la #28 de Will Stevens, René Rast et Antonio Garcia, elle rentrait dans le top 10 après une course mouvementée. Des problèmes persistants à l’arrière gauche puis une pénalité de 30 secondes après l’arrivée (René Rast ayant dépassé en fin de course le temps maximum d’un relais, soit 65 minutes) n’empêchaient pas le trio de se classer au 9e rang.

Vincent Vosse : « Nous étions performants »
La nuit était tombée depuis plusieurs heures déjà sur le Circuit Paul Ricard quand Vincent Vosse a tiré le bilan de cette troisième manche de la Blancpain GT Series Endurance Cup. « C’est super de voir que la seule de nos voitures qui n’a pas rencontré de problème termine sur le podium après être partie de la 20e position sur la grille », confiait le Team Principal du Belgian Audi Club Team WRT. « Cela prouve que nous étions performants et je suis particulièrement heureux pour les pilotes de cette #3, qui a vécu un début de saison difficile. Le jeune Rodrigo, le rapide Filipe et mon ami de longue date Jan ont fait une superbe course. Mais je ne peux évidemment pas être pleinement satisfait quand je regarde le résultat d’ensemble. Nos quatre autres voitures ont eu des problèmes ou ont été impliquées dans des incidents. C’était une course très animée et il semble que le Paul Ricard ne veut pas nous sourire. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour le championnat. Nous devons faire mieux lors des prochaines courses et je suis convaincu que nous pouvons hausser le niveau de notre jeu. »

Filipe Albuquerque : « De bon augure pour les Total 24 Heures de Spa »
C’est un Filipe Albuquerque très souriant qui est descendu du podium du Circuit Paul Ricard samedi soir (ou dimanche matin…), peu après minuit. « Je suis très heureux de ce résultat », glissait le Portugais, troisième avec Rodrigo Baptista et Jan Magnussen. « Nous n’avions pas eu beaucoup de réussite jusqu’ici et c’est bon de revenir aux avant-postes. Notre stratégie a été parfaite, notamment en effectuant le dernier pit-stop pendant le dernier Full Course Yellow. Tout en attaquant très fort, nous sommes parvenus à éviter les problèmes. Mais je peux vous dire que certains adversaires étaient parfois très agressifs en piste… Mon expérience et celle de Jan nous a permis de préserver la voiture pendant que Rodrigo faisait lui aussi du super boulot. C’était chouette de faire équipe avec Jan pour cette course car il a un énorme palmarès et il a prouvé qu’il pouvait s’adapter très vite à l’Audi pour sa première course avec la R8 LMS. Il m’a rendu une monture en parfait état ! Notre choix de travailler sur les réglages de la course et d’avoir une voiture qui préserve les pneus a payé. C’est de très bon augure avant les Total 24 Heures de Spa. Nous avons encore du travail pour être au top là-bas, mais je suis impatient de disputer cette course. »

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*