24H du Mans/ORECA: G-Drive Racing conserve sa pole

© DPPI

Si la pluie avait déjà été présente lors des essais libres, la première séance qualificative avait permis aux pilotes de partir à l’assaut du chrono. Cela n’a pas été le cas ce jeudi lors des qualifications 2 & 3 durant lesquelles les averses, plus ou moins fortes, ont été nombreuses. Dans ces conditions, difficile pour ne pas dire impossible de bousculer la hiérarchie établie mercredi soir.

Au cours de la deuxième séance, pourtant débutée sur un revêtement sec, plusieurs teams ont tout de même bouclé quelques tours afin de prendre leurs repères sous la pluie.

Baxi DC Racing Alpine est passé entre les gouttes pour signer le meilleur temps de la Q2, devançant la ORECA 05 du team KCMG, tandis que celle de Thiriet by TDS Racing s’est classée quatrième, devant la seconde Alpine A460 alignée par Signatch-Alpine. Accidentée la veille, Eurasia Motorsport a pu reprendre la piste.

La troisième qualification a vu les averses s’amplifier, à tel point que la majorité des teams est resté aux stands durant les premières minutes. La session a même été interrompue après une vingtaine de minutes et ce durant près d’une heure. Les concurrents ont tout de même eu l’occasion de rouler durant les 45 dernières minutes pour une ultime répétition.

L’ordre de la grille de départ n’a ainsi pas évolué depuis la première qualification. G-Drive Racing décroche par conséquent la pole position, la deuxième en deux participations aux 24 Heures du Mans pour la ORECA 05. C’est René Rast (3.36.605) qui a signé le temps de référence mercredi soir. Les deux Alpine A460 engagées par Signatech-Alpine partiront des deux et troisième rangs grâce aux performances de Nelson Panciatici (3.37.175) et Nicolas Lapierre (3.37.225). Manor, pour sa première participation à la classique sarthoise, s’élancera depuis la quatrième place. Thiriet by TDS Racing pointe septième, KCMG neuvième et Eurasia Motorsport onzième. En embuscade, ces trois autos auront également une belle carte à jouer.
Les deux Rebellion R-One, également conçues par ORECA, ont réalisé les septième et huitième chronos au général, derrière les deux Audi officielles. La #13 de Tuscher/Imperatori/Kraihamer précède la n°12 Prost/Heidfeld/Piquet Jr.

« C’est notre troisième pole en trois courses donc nous sommes forcément très contents » confie Roman Rusinov, dont l’équipage G-Drive Racing a obtenu le meilleur temps. « Nous étions très rapides et cela a payé. C’était important de faire un chrono dès la première qualification afin d’anticiper les éventuels changements météos. Notre stratégie était parfaite mais je ne perds pas de vue que Le Mans reste une course très difficile. Samedi, nous essaierons de faire au mieux, de ne pas commettre d’erreur pour pouvoir aller chercher des points au Championnat du Monde d’Endurance et pourquoi pas un beau résultat. »

« La dernière séance de qualifications a été tronquée à cause du mauvais temps mais nous sommes satisfaits du travail effectué sur les deux premières séances » déclare Philippe Sinault, Team Principal Signatech-Alpine « Nous avons joué la performance dès le départ et c’était la stratégie à adopter, nous avons pu faire rouler tous les pilotes et les voitures sont très performantes. Maintenant nous attendons des prévisions météos précises pour samedi afin de pouvoir aborder dans les meilleures conditions la course. Si la météo est favorable, nous avons toutes les cartes en main pour viser un très bon résultat. »

« Malgré le trafic, j’ai pu effectuer plusieurs tours clairs avec la voiture qui a très bien fonctionné » explique Roberto Merhi, auteur du quatrième chrono pour ses débuts au Mans avec Manor. « C’est une première pour moi et également pour le team, je suis très heureux et très excité à l’idée de faire face à ce nouveau défi ! Je suis relativement confiant pour la course, nous disposons d’une bonne auto et l’équipe est très efficace. Nous avons le package parfait pour être compétitifs. »

Après le traditionnel warm-up, à 9h, le départ de la 84ème édition des 24 Heures du Mans sera donné à 15h le samedi 18 juin. 11 châssis conçus et construits par ORECA seront au départ : les deux Rebellion R-One en LM P1, cinq ORECA 05, deux Alpine A460 et deux ORECA 03R en LM P2. Après sa victoire il y a douze mois, par l’intermédiaire de KCMG, ORECA tentera de devenir le premier constructeur depuis Porsche (2008-2009) à remporter deux fois consécutivement la catégorie LM P2.  

Anthony Megevand,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*