À Nogaro, Kiss et Reinert prennent les devants !

© MFE

Lors des deux manches du samedi dans le Gers, Norbert Kiss et René Reinert ont dominé les débats, malgré un peloton très offensif !

Lors de la course inaugurale dans le Gers, c’est le Hongrois Norbert Kiss (Mercedes-Benz) qui a été le plus rapide à couvrir les 12 tours. Le Champion européen en titre s’est relancé dans la bagarre pour la couronne, puisqu’il a enfin ouvert son compteur de victoires en cette saison 2016.

Le porteur du #1 a vécu une matinée des plus fructueuses. Parti depuis la pole position, le camion grisâtre n’a eut aucun mal à semer le reste de la meute. Tout en signant les meilleurs tours, Kiss a construit une avance de trois secondes sur Adam Lacko (Buggyra Freightliner). Ce dernier, arrivé en terre gersoise comme meneur du championnat, a ensuite assuré une 2ème place synonyme de points précieux au classement. Son rival pour la couronne Jochen Hahn (MAN) finit sur ses talons. Le seul représentant français de la compétition, Anthony Janiec (MAN), termine au pied du podium.

Il a dit :
Norbert Kiss (Mercedes-Benz, Vainqueur) :  »Gagner à Nogaro, c’est vraiment un résultat inattendu ! Mon nouvel engin est très performant, pas totalement parfait car on peut toujours affiner les réglages ; néanmoins, c’est un bonheur de l’emporter ici ! »

Quelques heures plus tard, c’est René Reinert (MAN) qui a fait retenir l’hymne allemand sur le podium de Nogaro. La Course 2 fut toutefois riche en événements. Dès le départ, le poleman Eduardo Rodrigues (MAN), s’est fait déborder, à droite, à gauche ! Le Portugais a même tondu le gazon en bordure de piste, tellement ses adversaires étaient déchaînés. Ces aléas profitèrent à Ellen Lohr (MAN) qui a pris les commandes, un tour durant. Mais l’Allemande ne put rien faire face à son compatriote Reinert, qui l’a dépassée audacieusement au premier virage.

Jochen Hahn suivit le mouvement pour passer 2ème, mais n’a pas joué son va-tout dans les ultimes boucles. Adam Lacko a bien failli perdre le bénéfice de sa 3ème position finale, après une pénalité de 10 secondes pour avoir bridé son mastodonte au-delà des 160 km/h autorisés. Mais le Tchèque avait tellement d’avance sur Anthony Janiec, qu’il a préservé son rang.

Au championnat, le duel entre Lacko et Hahn reste d’actualité avec seulement six unités entre les deux hommes !

Les deux dernières courses se tiendront dimanche à 14h10 et 16h50.

Medhi Casaurang-Vergez,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*