Total 24 Hours of Spa font le lien entre le passé et le futur

© DR

En référence au riche passé des Total 24 Hours of Spa, SRO Motorsports Group a décidé de revigorer la catégorie Groupe N, réservée aux voitures issues des compétitions monomarques. Le but est de donner aux pilotes amateurs la possibilité de participer à cette prestigieuse course d’endurance avec le bolide qu’ils utilisent toute l’année, ces voitures générant en outre intérêt et sympathie de la part des milliers de spectateurs massés dans les gradins.

 

Avec une soixantaine de GT3 sur la liste provisoire des engagés, les Total 24 Hours of Spa confirment leur statut de plus grande course au monde pour les voitures de la catégorie GT3. Mais, moins de deux mois avant la 68e édition des Total 24 Hours of Spa, SRO Motorsports Group et ses partenaires de la Blancpain GT Series veulent aussi honorer la légende et la tradition de cette grande classique de l’endurance en revigorant la catégorie Groupe N.

Le Groupe N (le N étant l’initiale de National) a été introduit au début du 21e siècle, au moment où les Total 24 Hours of Spa sont devenues une course réservée aux GT. Cette catégorie a donné aux pilotes – principalement belges – qui avaient dominé les 24 Heures à la fin de l’ère des voitures de tourisme une opportunité de se mesurer aux références mondiales du GT.

De très nombreux pilotes qui ont ensuite brillé en Blancpain GT Series ou aux Total 24 Hours of Spa sont d’abord passés par ce Groupe N. Ainsi, Markus Palttala, l’un des vainqueurs de l’an dernier avec BMW, s’était imposé en 2001 lors de la première apparition de ce Groupe N. Kurt Mollekens est un autre exemple de choix : lauréat de la dernière édition réservée aux voitures de tourisme en 2000, Kurt a ensuite remporté le Groupe N en 2003 puis le classement général en 2009.

Le Groupe N a donc donné aux pilotes et aux équipes la possibilité d’engager sur le double tour d’horloge la voiture qu’ils utilisaient dans leur championnat national ou dans une compétition monomarque. Mais il a aussi permis – pour la plus grande joie des spectateurs – de voir en action des voitures tout à fait originales comme la Gillet Vertigo, la Mosler MT900 ou l’impressionnante Ford Mustang.

Depuis que les Total 24 Hours of Spa sont devenues le point d’orgue de la Blancpain GT Series et ont adopté la réglementation GT3, l’intérêt pour le Groupe N a diminué, la dernière apparition d’une voiture de cette catégorie datant de 2013. Mais SRO Motorsports Group veut recréer un engouement autour de cette classe qui a joué un rôle majeur dans l’Histoire de l’épreuve.

Dans le cadre de cette édition 2016, il y aura deux classements dans le Groupe N : la XtraCup, pour les voitures de coupes monomarques de haut niveau (Lamborghini Huracan Super Trofeo et Renault R.S. 01) et la Cup, pour les voitures de coupes monomarques. Les montures admises dans cette seconde catégorie sont les Porsche 997 Cup, Lamborghini Gallardo Super Trofeo, Ferrari 458 Challenge et Maserati Trofeo. Tous les équipages engagés en Groupe N doivent être composés de trois pilotes Bronze ou de trois Bronze et un Silver (qui ne pourra pas rouler plus de 6 heures). Cette catégorie aura évidemment un classement spécifique et bénéficiera de sa propre cérémonie de podium.

Adelheid Terryn,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*