Ultimate Formula Cup : Enzo Richer vainqueur à Hockenheim et leader du championnat !

A seulement 2 heures et demi de son domicile de Haller (Luxembourg), Enzo Richer a connu un parcours semé d’embuches à Hockenheim, théâtre de la troisième manche de l’Ultimate Formula Cup. Mais il a réussi à se sortir avec beaucoup d’adresse et, disons-le, une certaine élégance de toutes les situations pour glaner trois nouveaux podiums dont une victoire. L’arithmétique est formelle, le jeune Luxembourgeois est bel et bien leader du championnat au cap de la mi-saison !

A l’occasion de ce rendez-vous dans le land de Baden Würtemberg, Enzo découvrait le circuit de Hockenheim, mais avec l’aide des repères assimilés lors de studieuses séances de simulateur. Étrangement, depuis qu’il pilote des monoplaces de nouvelle génération, il n’avait connu qu’une seule expérience sur piste détrempée, lors du Grand Prix de Pau 2023 avec la F4 de la FFSA Academy. Jeudi, les conditions sont changeantes et Enzo en profite pour se réacclimater à l’exercice du pilotage sous la pluie… ce qui lui sera utile pour la suite.

Les essais libres révèlent qu’un de ses adversaires se prépare à lui donner du fil à retordre. L’analyse des prestations des deux pilotes démontre qu’ils font jeu égal dans les secteurs 2 et 3, alors qu’Enzo perd plusieurs dixièmes dans le seul secteur 1, qui comporte la plus longue rectiligne. La comparaison des vitesses de pointe en qualification laisse apparaitre un écart de 4,3 km/h et Enzo obtient une place à l’extérieur de la première ligne pour les deux premières courses.

La course 1 se dispute sur piste sèche et sans guère de suspense, Enzo constate qu’il ne peut suivre son rival en ligne droite et se contente de la 2ème place en pensant au championnat. Il compte sur la pluie et le travail réalisé avec son équipe pour inverser la tendance en course 2. Il prend d’ailleurs le commandement au deuxième virage mais se fait redoubler à la relance. Le pilote du team Formula Motorsport met la pression sur le leader mais on ne saura jamais s’il serait parvenu à ses fins dans les derniers tours car la course est interrompue au drapeau rouge suite à la sortie de route d’un concurrent.

Après deux podiums teintés d’un brin de frustration, Enzo est récompensé au terme de la course 3. « Il a plu jusqu’à 17h30 et la course devait débuter à 18h20, on a interrogé des équipes qui venaient de finir leur course pour avoir des informations sur l’évolution de la piste et au dernier moment, on a monté les pneus slicks en pariant donc sur le sec. Mon voisin de première ligne a choisi l’option inverse et il a été obligé de rentrer au stand pour passer en slicks. Puis il a eu un problème technique. Je me suis retrouvé seul devant avec une monte pneumatique mieux adaptée que celle de mes poursuivants. Tant mieux, car on m’a infligé une pénalité de 30 secondes pour avoir coupé la ligne de sortie de pitlane, ce qui ne nous a pas paru évident sur les images de la caméra embarquée. Cela ne me laissait que le choix d’attaquer fort pour compenser ce retard, mais j’y suis parvenu, j’accueille donc cette victoire avec plaisir. Ce n’est pas facile de lutter avec un déficit de vitesse de pointe, même si on est plus rapide dans les secteurs plus sinueux, où les dépassements sont plus hasardeux. Je remercie mes partenaires et mon équipe, nous n’avons rien lâché ! »

Prochaine course au Mugello du 6 au 8 septembre !

Romane Didier,

PUBLICITÉ