Grand Prix de Pau : Les battles de l’ETCR !

Race DK - PURE ETCR at Copenhagen 2021

A motorisation inédite (des blocs 100% électriques avec des batteries rechargées par une station alimentée à l’hydrogène), il fallait un format de compétition innovant ! La Coupe du monde FIA ETCR bouscule les codes depuis son apparition sur les circuits, l’an passé.

Les départs sont donnés en ligne sous un portique et les concurrents sont répartis en deux groupes au programme identique: Pool Fast et Pool Furious. Dans chacun d’eux, six pilotes ont deux tentatives d’essais chronométrés qui déterminent la répartition des voitures en quart de finales, des manches à trois concurrents. Les trois meilleurs des essais sont qualifiées pour le Quarter Final 1, les trois derniers pour le Quarter Final 2. Les deux premiers de la QF1 et le premier de la QF2 se retrouvent dans un premier groupe de demi-finales Semi Final 1. Le 3ème de la QF1 et les deux premiers de la QF2 se rejoignent en Semi Final 2. Le résultat de la SF1 détermine les places 1, 2 et 3 sur la grille de départ de la grande finale à six voitures dans chacun des deux groupes. Le résultat de la SF2 détermine les places 4, 5 et 6.

Sur des courses par élimination très courtes (vingt minutes maximum), donc sans problématique de sauvegarde d’énergie électrique -tout à fond ! – le principe est ainsi de gagner ses battles pour passer à l’étape suivante, marquer un maximum de points à chacune d’elle et espérer devenir le Roi ou la Reine de l’événement, au final.

Trois marques sont engagées, cette saison 2 en ETCR : Cupra (Leon E racer), Hyundai (Veloster N ETCR) et Alfa Romeo (Giulia ETCR). Des modèles à quatre roues directrices et quatre moteurs électriques pour un total de 500 kiloWatts (670 chevaux) et un 0 à 100 km/h en 2’’7. Vitesse maximale : 270 km/h. Bien plus puissant et rapide qu’une WTCR !

Deux pilotes français sont engagés dans cette Coupe du monde FIA ETCR. Jean-Karl Vernay qui a bien failli l’emporter, l’an passé, se consacrera désormais entièrement à cette compétition électrique avec Hyundai Motorsport N où il fera équipe avec Mikel Azcona, Norbert Michelisz et Kevin Ceccon. Adrien Tambay rejoindra, lui, les rangs des Cupra EKS avec Mattias Ekströim, le lauréat de 2021, Jordi Gené et Tom Blomqvist. Chez Alfa Romeo et le team Romeo Ferraris, Maxime Martin et Bruno Spengler seront associés aux Italiens Giovanni Venturini et Luca Filippi.

*Le calendrier de cette saison 2 de l’ETCR comportera sept manches (finale en Corée du Sud, à l’Inje Spedium de Séoul, les 7 et 9 octobre).

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*