CUPRA confirme sa participation à l’Extreme E en 2022

– CUPRA renforce ainsi son engagement envers l’électrification et le développement durable
– CUPRA se battra pour un podium lors de la finale de la saison inaugurale du championnat d’Extreme E, qui se déroulera sur la Jurassic Coast dans le sud-ouest du Royaume-Uni
– Les coéquipiers Mattias Ekström et Jutta Kleinschmidt ont construit des bases solides pour l’équipe ABT CUPRA XE
– CUPRA travaille d’arrache-pied avec son partenaire ABT pour préparer la prochaine saison et accéder à de nouveaux podiums en 2022

L’équipe ABT CUPRA XE poursuit sa lutte pour accéder à la première place du podium alors qu’elle se dirige vers le Jurassic X Prix : la dernière manche du championnat inaugural d’Extreme E.

Au volant de la e-CUPRA ABT XE1, un SUV tout-terrain 100 % électrique de 400 kW (550 ch), les pilotes Mattias Ekström et Jutta Kleinschmidt ont construit de solides bases et soutenu l’équipe ABT CUPRA XE dans l’une des compétitions les plus difficiles qui soit.

L’équipe aborde la dernière manche avec confiance après sa deuxième place sur le podium du Island X Prix, qui s’est déroulé en Sardaigne (Italie) en octobre dernier. Ce résultat a permis à ABT CUPRA XE de prendre la cinquième place du classement du championnat par équipe, à seulement 10 points du podium.

Et tandis que la saison inaugurale de la compétition durable et électrifiée entame sa dernière ligne droite, il est déjà temps de se préparer pour la prochaine saison. En effet, la saison inaugurale a permis à CUPRA et à son partenaire ABT d’acquérir de solides bases pour travailler encore plus dur en 2022, et pour partir à la conquête du titre lorsque les feux passeront à nouveau au vert sur la ligne de départ.

Mattias Ekström, pilote de ABT CUPRA XE, a déclaré : « La première édition du championnat Extreme E a été vraiment passionnante, nous avons découvert un nouveau style de course tout en mettant l’accent sur certaines questions environnementales qui sont incroyablement importantes dans le monde. »

Sa coéquipière, Jutta Kleinschmidt, ajoute : « L’Extreme E a été une grande découverte : la technologie, les voitures, les endroits dans lesquels nous nous rendons. Nous sommes montés sur le podium en Sardaigne il y a quelques semaines de cela, et nous n’avons pas l’intention d’en redescendre en Angleterre. »

Le championnat Extreme E se veut être un signal d’alarme sur la crise climatique que nous traversons. En effet, il s’agit de la toute première compétition fondée sur des préoccupations autour de l’évolution des systèmes écologiques du monde entier. Ces courses de voitures électriques ont pour objectif de lever le voile sur les environnements naturels qui sont menacés par le changement climatique, en nous encourageant tous à prendre des mesures afin de protéger l’avenir de notre planète.

Le championnat Extreme E est un mélange puissant d’action sportive passionnante, d’éducation scientifique et de narration. Il a pour objectif d’accélérer l’adoption des véhicules électriques afin de réduire les émissions de CO2, et d’adopter un mode de vie plus durable.

La deuxième saison du championnat Extreme E débutera en février prochain.

Sacha Farkas,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*