WTCR Course 1 à Adria : Urrutia passe Guerrieri pour la victoire

Santiago Urrutia a décroché une sensationnelle seconde victoire de la saison lors de la WTCR Race of Adria malgré avoir perdu brièvement la première place au départ de la Course 1 face à Esteban Guerrieri lors de la Course 1 sur le Adria International Raceway.

Partie de la pole position en grille inversée, la Cyan Performance Lynk & Co d’Urrutia a été devancée dès le départ par la Honda Civic Type R TCR ALL-INKL.COM Münnich Motorsport de Guerrieri. Mais un dépassement déterminé sur la Honda dans le dernier virage à la fin du premier tour a permis à Urrutia de reprendre l’avantage, qu’il a conservé jusqu’au drapeau à damier.

La manœuvre du pilote uruguayen a débuté dans l’avant-dernier virage, avant qu’Urrutia ne croise sa trajectoire pour plonger à l’intérieur par surprise au virage suivant, réalisant un brillant dépassement sur la Honda. « Il m’a heurté dans le virage précédent », se plaignait Guerrieri, qui devait ensuite se défendre contre un Tom Coronel en pleine charge au volant de son Audi RS 3 LMS de l’équipe Comtoyou DHL.

Le Néerlandais est passé à l’action à la fin du 10ème tour sur 14, réalisant à son tour un superbe dépassement à l’extérieur dans le dernier virage. Guerrieri s’est défendu au début du 11ème tour, mais a finalement été forcé de céder. La deuxième place de Coronel constitue son deuxième podium de la saison et lui permet de remporter la victoire dans cette manche au classement du WTCR Trophy.

« Je savais que le départ serait difficile », a déclaré Urrutia. « La Honda est toujours un peu meilleure que nous dans ce domaine. Mais ensuite, Esteban a laissé la porte ouverte et c’était une opportunité pour moi, que j’ai saisie. Je pouvais alors contrôler la course. C’est un bon résultat et je suis heureux pour Cyan. »

Urrutia a exprimé à la radio des inquiétudes sur l’état de ses freins durant la course, mais le Sud-Américain a finalement indiqué qu’il ne s’agissait pas d’un problème majeur. « Ma voiture allait bien, mais quand on attaque, c’est normal. Avec toutes les épingles à cheveux de ce circuit, c’est dur pour les freins. »

Derrière le trio de tête, Norbert Michelisz s’est battu contre Yvan Muller pour aller chercher la quatrième place. Frédéric Vervisch est parti de la neuvième place sur la grille pour terminer sixième devant son coéquipier Gilles Magnus, les deux hommes ayant visiblement collaboré en bons équipiers pour maintenir le premier cité dans la course au titre. Les deux Belges ont relégué Néstor Girolami au huitième, l’Argentin s’étant auparavant élancé du cinquième rang sur la grille.

Jean-Karl Vernay a donné son maximum depuis sa 12ème place sur la grille de départ, le Français terminant 9ème malgré un contact avec Nathanaël Berthon, dont l’Audi a fini dans une pile de pneus. Le Français est revenu en piste, mais est rentré aux stands.

Le héros local Gabriele Tarquini a complété le top 10 depuis sa 11ème place sur la grille après avoir dépassé le Goodyear #FollowTheLeader (leader du championnat) Yann Ehrlacher à l’amorce du dernier tour. Ehrlacher, qui est parti de la 10ème place, a mené sa barque prudemment pour accumuler des points cruciaux.

Avant la course 2, Ehrlacher compte 21 points d’avance sur Urrutia et Guerrieri, qui pointent au deuxième rang provisoire ex-aequo. Vernay est maintenant quatrième du classement, à 24 points d’Ehrlacher qui avait débuté la journée avec 26 points de retard. Ehrlacher s’alignera en pole position pour la Course 2.

Les autres pilotes ayant marqué des points à l’issue de la course 1 sont Mikel Azcona (Zengő Motorsport CUPRA Leon Competición), Thed Björk (Lynk & Co), Rob Huff (CUPRA) et Luca Engstler (Hyundai).

Le départ de la course 2 de la WTCR Race of Italy est prévu à 12h15 heure locale.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*