FFSA GT à Lédenon CD Sport : Une victoire absolue envolée, une victoire en Silver méritée !

A l’occasion de la rentrée du championnat de France FFSA GT, CD Sport a accumulé quatre podiums dont une victoire de catégorie, une pole position et un meilleur tour au général mais… la victoire dominicale absolue, qui semblait promise à la Mercedes-AMG GT4 #2, s’est brutalement dématérialisée à quatre tours de la fin, quand le leader s’est trouvé entrainé dans un accrochage survenu devant son capot. On retiendra donc l’extrême compétitivité des voitures préparées près de Périgueux en pensant aux opportunités de succès qui ne manqueront pas de surgir d’ici à la fin de la saison.

#74 Enzo Joulié / Sébastien Baud : P2 / P1 (SILVER)
Dimanche, la jeune classe de CD Sport a ramené les « grosses coupes » à la maison ! Celles des vainqueurs de la catégorie Silver, après une convaincante 2ème place samedi. « Je suis très content car au début du week-end, on ne savait pas où on allait se situer et finalement on a su attaquer jusqu’à la fin tout en gérant les pneus » se réjouissait Sébastien Baud. « C’est ce qui nous a permis de creuser l’écart, tout en gardant une petite réserve. Mais il a fallu rester très concentré. »

Un sourire aussi radieux illuminait le visage d’Enzo Joulié : « Samedi nous avons obtenu un podium qui nous a fait du bien, mais il manquait le ‘1’ sur la coupe ! Aujourd’hui, j’ai pris le départ et j’ai découvert un set-up qui ne dégradait pas le pneu même s’il manquait un peu de performance pure au début. Je suis resté calme et je me suis maintenu 3ème en Silver et assez proche de la tête pour que Seb puisse hériter d’une auto en pleine forme et en mesure de gagner après le changement de pilote. Ce résultat récompense le travail d’équipe, avec CD Sport et avec mon coéquipier. »

#2 Edouard Cauhaupé / Jean-Ludovic Foubert : P8 / P16 DNF (PRO-AM)
Après une honnête 8ème place samedi, la course 2 se présentait sous les meilleurs auspices : Edouard Cauhaupé avait signé la pole ! Le Toulousain a mené pendant toute la durée de son relais et Jean-Ludo Foubert en a fait de même jusqu’à ce maudit 37ème tour ! « Je contrôlais mon poursuivant Eric Debard, j’avais bien économisé les pneus tout en gardant le rythme. A un peu plus de trois tours du but, j’ai rattrapé, pour leur prendre un tour, deux pilotes qui se battaient pour une place d’honneur. La Mercedes #67 a poussé la Mercedes CD Sport #4 qui est partie en tête à queue. Comme j’avais pris de l’élan pour anticiper le dépassement des deux voitures dans la ligne droite des stands, je n’ai pu éviter la #67 qui était presque arrêtée sur ma trajectoire. »

Édouard Cauhaupé a vu Jean-Ludo rentrer à son stand avec un radiateur cassé, un capot grand ouvert et des espoirs anéantis. « Toute l’équipe a magnifiquement travaillé. Nous avions une voiture très performante. Dans la course 1, nous avons perdu un peu de temps au stand. Mais je sentais qu’il y avait un bon coup à jouer en course 2 en partant de la pole position. J’ai creusé un petit gap en signant le meilleur tour en course sans oublier de ménager les pneus. Dommage, je me serais bien vu sur la première marche avec Jean-Ludo. »

 

#4 Shahan Sarkissian / Jihad Aboujaoudé P2 / P6 DNF (AM)
Jihad Aboujaoudé et Shahan Sarkissian ont réussi l’un et l’autre de belles performances en qualification. La course 1 leur a été favorable et ils sont montés sur la deuxième marche de leur deuxième podium de la saison. Malgré la déception du dénouement de la course 2, ils grimpent à la 4ème place du championnat de France AM. « Jeudi et vendredi lors des essais libres, je n’étais pas à l’aise dans la voiture. » notait Shahan. « Je luttais, je n’arrivais pas à m’appliquer. Pour samedi, la configuration de notre Mercedes a évolué et elle me convenait beaucoup mieux, j’ai pu faire de beaux dépassements pour revenir 2ème. »

Shahan a ramené la #4 en 3ème position dimanche pour le pitstop obligatoire et par la suite Jihad s’est vaillamment défendu jusqu’à… « La Mercedes espagnole #67 m’a poussé deux fois et cela a fini par causer une réaction en chaine dévastatrice pour la #2. »

A l’inverse de la #4 c’est la course 2 qui a vu Aurélien Robineau et Paul Paranthoen décrocher un deuxième podium 2021. « J’ai réalisé le 2ème temps en AM lors de la première séance qualificative » commentait Aurélien. « La neutralisation de la course 1 a duré presque tout mon relais, ce qui ne nous a pas avantagés. En course 2, Paul a fait un super relais, il ne s’est jamais laissé détacher par les meilleurs pilotes AM. On a gagné une position au changement de pilote et j’ai pu rester 3ème en signant des temps très proches de la tête de course. »

Paul Paranthoen était heureux que le week-end se termine mieux qu’il n’avait commencé : « Aux essais, j’ai commis trois sorties de route en trois séances. La course 1 m’a redonné confiance. En course 2, on avait prévu d’attaquer et d’aller chercher le podium. On va maintenant finir la saison en travaillant et en regardant vers 2022. »

Claude Degrémont, Team Principal : « Globalement, nous avons été bien dans les trois catégories, c’est la preuve que l’équipe fonctionne. Nous étions venus tester cet été, je pense que ça a payé. Edouard et Jean-Ludo ont produit un meeting remarquable, ils ont fait ce qu’il fallait. Nous sommes déçus car le plus important est toujours de remporter la course au général. Mais on a gagné en Silver avec nos jeunes, ce qui est significatif. Et retrouver nos deux équipages Am sur le podium est aussi une belle satisfaction. »

Jean-Noël Le Gall, Directeur Technique associé : « On a réussi à trouver un set-up permettant de limiter la dégradation des pneus, c’est la clé du succès à Lédenon. Nous étions confiants car on a vite eu la confirmation de la pertinence de nos choix. Il faut souligner le super boulot des pilotes qui ont écouté les consignes pour sauver les pneus. »

On retrouvera l’équipe périgourdine en version Grand Tourisme au Paul Ricard pour la conclusion du championnat de France les 2 et 3 octobre. L’épilogue de la GT4 European Cup se produira la semaine suivante à Barcelone.

Romane Didier,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*