24 Heures du Mans à 10H00 : ALPINE entame la dernière ligne droite

36 Negrao André (bra), Lapierre Nicolas (fra), Vaxivière Matthieu (fra), Alpine Elf Matmut, Alpine A480 - Gibson, action during the 24 Hours of Le Mans 2021, 4th round of the 2021 FIA World Endurance Championship, FIA WEC, on the Circuit de la Sarthe, from August 21 to 22, 2021 in Le Mans, France - Photo François Flamand / DPPI

– Alpine Elf Matmut Endurance Team est au cœur de la bataille pour la troisième place des 24 Heures du Mans.
– L’Alpine A480 #36 s’est régulièrement montrée parmi les voitures les plus rapides dans l’obscurité.
– Engagés dans un véritable bras de fer, Nicolas Lapierre, André Negrão et Matthieu Vaxiviere poursuivent leur offensive à six heures de l’arrivée.

Redoutable et redoutée de tous, la nuit des 24 Heures du Mans a laissé un goût mitigé à Alpine Elf Matmut Endurance Team, toujours en lice aux avant-postes du classement général.

© Germain Hazard-DPPI

Revenue pour la deuxième fois au troisième rang après le tête-à-queue de Nicolas Lapierre au départ, la sortie de Matthieu Vaxiviere avant minuit, puis la crevaison lente d’André Negrão, l’Alpine A480 #36 concédait également du terrain en manquant de réussite avec les différentes neutralisations.

Tout en ajustant sa stratégie pour préserver son quota de pneumatiques en vue du sprint final, André Negrão était l’un des concurrents plus véloces en piste avant d’être relayé par Matthieu Vaxiviere peu après la mi-course. Les triples relais des deux hommes, avec un train de pneus chacun, permettaient au trio de prendre un léger avantage dans le duel tactique les opposant à la Glickenhaus #708.

Le Français haussait le ton jusqu’à l’aube pour conclure une deuxième partie de nuit plus calme, durant laquelle l’équipe réalisait une prestation sans faute grâce à son excellent travail lors des arrêts aux stands, avant de laisser Nicolas Lapierre retrouver la voiture au moment où le brouillard tombait sur la Sarthe.

© François Flamand-DPPI

Si le Français faisait une excursion dans le bac à graviers à la fin de son premier relais, ses efforts étaient récompensés puisqu’il ressortait devant son adversaire direct après son deuxième ravitaillement effectué à moins de huit heures de l’arrivée. À l’issue de son troisième triple relais depuis le départ, Nicolas Lapierre rendait le volant à André Negrão, qui poursuivait l’intense combat l’opposant à la #708.

Toujours combative et déterminée, Alpine Elf Matmut Endurance Team figure au troisième rang du classement général au moment d’entrer dans le dernier quart de la course.

Ils ont dit

© Xavi Bonilla-DPPI

Philippe Sinault, Team Principal d’Alpine Elf Matmut Endurance Team : « Dans notre bataille pour la troisième place, nous avions réussi à créer un écart nous mettant à l’abri du chassé-croisé, mais une slow zone en a voulu autrement puisque nous avons perdu vingt-cinq secondes de plus que nos rivaux en la subissant une fois de plus. Nous sommes dans le schéma où nous allons passer l’un devant l’autre à chaque arrêt, mais nous pouvons compter sur André qui a pour but de creuser progressivement l’écart afin de sécuriser cette position. Les événements du début de la nuit avaient fait que nous étions légèrement déficitaires en pneumatiques, mais nous avons rattrapé un mode presque normal en privilégiant les triples relais. Nous devrions donc pouvoir chausser des pneus frais jusqu’à l’arrivée sauf événement exceptionnel. »

© François Flamand-DPPI

André Negrão : « Nous faisons notre course en maintenant un rythme solide et en continuant d’attaquer. La soirée et la nuit ont été animées. J’ai été victime d’une crevaison lente sous un full course yellow. Il y avait un petit trou dans le pneu, mais aucun message d’alerte ne s’est affiché dans la voiture. L’équipe a toutefois été extrêmement réactive pour minimiser la perte de temps. L’écart face aux leaders est plutôt grand malgré nos chronos similaires, mais nous abordons désormais les six heures les plus importantes. Poursuivons donc notre travail pour voir si nous pouvons grappiller une ou deux places. »

RÉSULTATS
Départ : 3e (3e Hypercar)
Heure 1 : 5e (3e Hypercar) à 1’17’’046 – 14 tours
Heure 2 : 3e (3e Hypercar) à 1’15’’463 – 30 tours
Heure 3 : 3e (3e Hypercar) à 1’54’’121 – 46 tours
Heure 4 : 3e (3e Hypercar) à 1’54’’990 – 60 tours
Heure 5 : 3e (3e Hypercar) à 1 tour – 75 tours
Heure 6 : 3e (3e Hypercar) à 1 tour – 87 tours
Heure 7 : 3e (3e Hypercar) à 1 tour – 100 tours
Heure 8 : 8e (4e Hypercar) à 3 tours – 113 tours
Heure 9 : 5e (4e Hypercar) à 3 tours – 126 tours
Heure 10 : 4e (4e Hypercar) à 3 tours – 141 tours
Heure 11 : 3e (3e Hypercar) à 3 tours – 157 tours
Heure 12 : 3e (3e Hypercar) à 3 tours – 174 tours
Heure 13 : 3e (3e Hypercar) à 3 tours – 190 tours
Heure 14 : 3e (3e Hypercar) à 4 tours – 206 tours
Heure 15 : 3e (3e Hypercar) à 3 tours – 222 tours
Heure 16 : 3e (3e Hypercar) à 4 tours – 239 tours
Heure 17 : 4e (4e Hypercar) à 5 tours – 254 tours
Heure 18 : 3e (3e Hypercar) à 5 tours – 271 tours

Gilles Gautherot,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*