WTCR Qualifs en Hongrie : Huff offre à Zengo une pole à domicile

Rob Huff a signé une sensationnelle première pole position cette saison sur les terres de son équipe du Zengo Motorsport, le pilote britannique et la formation hongroise ayant signé le meilleur chrono en vue de la WTCR Race of Hungary à l’issue d’une séance des plus disputées.

Le Britannique de 41 ans tourné la page après un début d’année 2021 difficile, et après une année sans WTCR, pour battre Santiago Urrutia et le héros local Norbert Michelisz à l’issue de la Q3 et offrir à son équipe Zengő Motorsport un beau présent, tout en décrochant la première pole WTCR pour la CUPRA Leon Competición équipée de Goodyear.

« Cela a été difficile, et je veux tout d’abord dire un grand bravo à l’équipe », a déclaré un Huff ravi. « Ils ont travaillé si dur pour se retrouver dans cette position pour leur course à domicile. Nous avons vraiment eu du mal cette année, ce n’est un secret pour personne. Mais j’ai réussi le tour de ma vie en Q2 pour arriver en Q3 et obtenir ce résultat est tout simplement fantastique. C’est un rêve devenu réalité pour l’équipe. »

Avant cette apothéose pour Huff et Zengo, Mikel Azcona avait imposé son rythme lors des 20 minutes de la séance de Q1, avec un temps de 1’52 »284 – en dessous du record du tour de qualification établi par Michelisz en 2018. Gilles Magnus se montrait alors le deuxième plus rapide devant Santiago Urrutia, qui améliorait tardivement et faisait chuter l’impressionnant Huff à la quatrième place. Néstor Girolami venait ensuite, Thed Björk effectuant un bond en avant dans la hiérarchie au sixième rang après avoir amélioré dans les derniers instants.

Le héros local Michelisz parvenait de justesse à se qualifier pour la Q2 à la 12ème place, les Hyundais ayant du mal à être performantes sur le Hungaroring. Parmi ceux qui ont manqué le coche, Tiago Monteiro, tout juste sorti de la zone des qualifiés grâce à l’amélioration tardive de Björk, le Portugais concluant la séance au 13ème rang. Un autre héros local, Attila Tassi, est passé lui aussi à côté en terminant 14ème, tout comme Luca Engstler. Mais la plus grande surprise est venue du pilote Goodyear #FollowTheLeader, le leader du championnat, Jean-Karl Vernay, qui n’a pu se qualifier qu’en 16ème position.

« Nous ne sommes pas là où nous voulions être, dans le top 10, car la Q2 était l’objectif », a déclaré le Français déçu. « Nous n’avons pas su améliorer. Norbi, sur son sol, cherche à réaliser quelque chose de grand, mais nous n’avons pas pu. La voiture était très bien, mais elle manquait de performance. Nous avons beaucoup de poids de compensation, mais nous ne sommes définitivement pas là où nous voulons être. »

Andreas Bäckman a également connu une séance délicate au volant de sa Hyundai du Target Competition. Le Suédois est parti en tête-à-queue au virage 2, puis a heurté la pile de pneus à la chicane, provoquant un bref drapeau jaune pour dégager les débris de la piste. Il a fini dernier, en 23ème position, tandis que son coéquipier, pilote wildcard sur cette course, Nicola Baldan, s’est qualifié en 21ème place.

La séance de Q2 de 10 minutes s’est terminée avec un suspense palpitant dans les dernières minutes, alors que plusieurs pilotes ont amélioré. Huff terminait en tête de manière sensationnelle avec un nouveau record du tour de qualification en 1’51 »528. Il a terminé devant le héros local Michelisz – le seul pilote Hyundai à avoir progressé en Q2 – Björk, Girolami et Urrutia, tous qualifiés pour la Q3.

Parmi les absents, on trouve Azcona, sixième, le roi du WTCR Ehrlacher, septième, son oncle Yvan Muller, huitième, et Frédéric Vervisch, neuvième. Gilles Magnus concluait à la 10e place, ce qui signifie que le prétendant au titre de pilote junior FIA WTCR partira en pole position pour la course 1 à grille partiellement inversée.

Michelisz a été le premier à s’élancer pour son tour unique en Q3, quittant la pitlane sous les acclamations enthousiastes des supporters locaux. Le pilote Hyundai, champion du WTCR 2019, a établi une première solide référence de 1m52.342s.

Huff venait ensuite pour sa première apparition en Q3 cette saison. Le pilote britannique était en avance sur Michelisz dans le premier secteur, ce qui lui a permis de faire la différence et de lui permettre d’être le plus rapide, rien moins que 0 »349 plus rapide que la Hyundai.

Björk venait ensuite au volant de sa Lynk & Co. Le Suédois n’avait pas le rythme pour menacer Huff et Michelisz, et se contentait du troisième rang provisoire.

Son coéquipier de Cyan Performance, Urrutia, était l’avant-dernier pilote à prendre la piste, l’Uruguayen donnant son maximum. Il sortait large dans le dernier virage, mais parvenait tout de même à signer un temps qui lui permettait de prendre la deuxième place, à 0.297s de la référence de Huff, mais assez bon pour reléguer Michelisz à la troisième place.

Girolami était le dernier des cinq à s’élancer. Le pilote Honda a perdu du temps dans le premier secteur et a terminé ce dernier segment au quatrième rang, reléguant Björk à la cinquième place.

Michelisz était satisfait de sa performance, même s’il a manqué la pole position devant son public. « Je suis très heureux et fier », a-t-il déclaré. « Nous avons amélioré la voiture manche par manche et fait un grand pas de Q1 à Q2, en relevant notre performance à chaque fois. Je suis triste pour l’équipe parce que nous avons eu du mal aujourd’hui et que cela a été difficile en général. Mais je suis sûr que nous pouvons trouver une solution pour demain. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*