WTCR Course 2 en Aragon: Vervisch décroche une première victoire pour la nouvelle Audi

Frédéric Vervisch a signé une belle première victoire pour l’Audi RS 3 LMS de seconde génération en WTCR – FIA World Touring Car Cup, en remportant la Course 2 depuis la pole position lors de la WTCR Race of Spain.

Cette victoire a également marqué la première victoire du Belge de l’équipe Comtoyou Team Audi Sport depuis la WTCR Race of Slovakia 2019. Au volant de son Audi équipée de pneus Goodyear, il a devancé la Lynk & Co 03 TCR Cyan Performance de Thed Bjork jusqu’au bout sur le MotorLand Aragón sous des températures dépassant les 32 degrés.

Björk a été suivi de près par Gilles Magnus (Comtoyou Audi), le jeune Belge ayant touché la Lynk & Co du Suédois dans l’épingle à cheveux, mais n’a jamais trouvé le moyen de la dépasser. Au final, la course s’est conclue sur un double podium (1-3) pour Audi, mais également pour la Belgique, qui place deux pilotes dans le top 3.

« J’ai pris un super départ », a déclaré un Vervisch ravi. « Thed était plus rapide à certains endroits et j’étais plus rapide à d’autres, mais j’avais peur qu’il garde ses pneus pour la fin. La voiture de sécurité n’était pas une bonne chose pour moi, mais il semblait que nous avions plus de rythme. »

Le départ a été le théâtre d’une péripétie pour Mikel Azcona, deuxième de la course 1 et qui n’a pu s’extraire de sa neuvième place sur la grille de départ de la Course 2, obligeant ceux placés derrière lui à se déporter pour éviter sa CUPRA Leon Competición du Zengő Motorsport. Derrière Vervisch, Björk et Magnus, Norbert Michelisz et le Goodyear #FollowTheLeader (le leader du championnat) Jean-Karl Vernay ont conservé leurs positions sur la grille en quatrième et cinquième positions – mais tous deux ont rapidement été mis sous pression par les Audi Comtoyou de Nathanaël Berthon et Tom Coronel.

Michelisz a rencontré des difficultés à bord de sa Hyundai, signalant sur sa radio « une grosse vibration à l’avant droit », et le Hongrois a commencé à rétrograder dans la hiérarchie à partir du septième tour. Vernay passait en quatrième position, qu’il conservera jusqu’au drapeau à damier, bien qu’il ait également signalé « de gros bruits et une vibration ».

Berthon a dépassé Michelisz au huitième tour, mais au passage suivant, Coronel a été contraint de garer son Audi sur le bord du circuit, ce qui a entraîné l’entrée en piste de la Honda Civic Type R Limited Edition voiture de sécurité.

Après un seul tour derrière cette dernière, la course a repris, Vervisch reprenant le large à la première place. Gabriele Tarquini, vainqueur de la course 1, avait dépassé Michelisz juste avant l’abandon de Coronel, ce qui lui a permis de poursuivre Berthon jusqu’au drapeau et de terminer sixième sur sa Hyundai. Mais Michelisz n’est pas allé jusqu’au bout : un dommage à son pneu avant droit dans le dernier virage à la fin de l’avant-dernier tour l’a contraint à l’abandon.

Cela a promu le roi du WTCR Yann Ehrlacher à la septième place. Combiné à sa cinquième place dans la course 1, ce résultat a permis à Ehrlacher de se hisser à la deuxième place du classement WTCR, à seulement huit points de Vernay.

Derrière Ehrlacher, la Hyundai de Luca Engstler a terminé huitième devant Rob Huff et Yvan Muller. La CUPRA de Huff avait dépassé la Lynk & Co de Muller lorsque le Français est sorti large au virage 1 au septième tour, mais dans le dernier tour, le quadruple champion du monde des voitures de tourisme est revenu sur son ancien rival. Muller a envoyé Huff dans un demi tête-à-queue au virage 8, mais le pilote britannique s’est maintenu en piste avec brio pour assurer la neuvième place.

Esteban Guerrieri était le meilleur des Honda Civic Type R TCR ALL-INKL.COM Münnich Motorsport en terminant à la 11ème position, devant Azcona bien revenu après son départ désastreux. Il devance les Honda de Néstor Girolami, Tiago Monteiro et Attila Tassi dans les dernières positions de la zone des points.

Tout comme Coronel, Santiago Urrutia n’a pas terminé l’épreuve après que sa Lynk & Co a subi une suspension cassée suite à un contact. Il évoluait à la 11e place avant d’être contraint à l’abandon.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*