Dakar Étape 4 : Le Team Pinch Racing progresse au classement

La 4ème étape du Dakar était la plus longue au niveau des kilomètres parcourus mais c’était surtout la plus rapide sur la piste depuis le début de l’épreuve. Il n’y avait pas de difficulté majeure. De ce fait, la une journée fut plutôt ordinaire pour les trois équipages du Team Pinch Racing avec des résultats qui permettent une légère progression au classement général.

La performance du jour est à mettre à l’actif de Jean Pascal Besson et Patrice Roissac qui terminent la spéciale aux portes du top 10 à seulement 9 minutes du vainqueur. C’est donc tout sourire que Jean Pascal expliquait en arrivant au bivouac : « Nous avons connu une journée idéale sans aucun problème sur le T3RR avec une navigation impeccable de mon co-pilote. Pour l’instant tout va bien et on remonte au classement. Souhaitons que ça continue ainsi ! » En effet, l’équipage #388 pointe désormais en 17ème position du général des Véhicules Légers et en 5ème position de la catégorie T3.

Tout allait très bien également pour Philippe Pinchedez et Vincent Ferri qui occupaient la 12ème place provisoire dans la spéciale lorsqu’ils cassèrent la courroie du variateur. Une panne qui a pu être réparée très rapidement mais, une fois encore, l’équipage a fait preuve de malchance puisque la réparation s’est avérée plus compliquée que prévue et a duré 5 minutes de plus que d’ordinaire. Résultat le 23ème chrono du jour à plus de 17 minutes mais finalement une remontée de 3 places au général pour le proto T3RR.

Quant au troisième équipage du Team Pinch Racing composé de Mathieu Margaillan et Axelle Roux-Decima, qui roule sur un CAN-AM X3 de série, une courroie cassée et une belle séance de jardinage, c’est à dire un problème de navigation, leur ont fait perdre une trentaine de minutes. Les rookies de la course terminent en 42ème position à 44 minutes. On les retrouve désormais en 25ème position du classement général des Véhicules Légers, deux places devant ‘Le Pinch’ et en 17ème position de la très relevée catégorie des SSV de série Turbo.

Un magnifique résultat pour une première expérience sur le Dakar après quatre premiers jours de course plutôt relevés.

C’est en tout cas ce que pense Philippe Pinchedez, le Team Manager qui ajoutait ce soir au bivouac : « Même si je n’ai pas vraiment été épargné par les galères sur la piste depuis le début de l’épreuve et que j’espérais être mieux classé, je suis vraiment satisfait de ce qu’il se passe dans l’équipe. Jean Pascal et Patrice font un sans faute.
« Mathieu et Axelle, pour leurs grands débuts, sont juste incroyables. Vincent, mon copilote est parfait. Mais surtout l’état d’esprit au sein de la structure est excellent. Les rois mécaniciens, travaillent comme des fous toutes les nuits pour que nous ayons des autos au top chaque matin. Un coup de chapeau donc à Maël, Bruno et Raynald sans qui tout cela ne serait pas possible ! On ne va rien lâcher et on va continuer de tout donner car nous ne sommes qu’au tiers de l’aventure et demain s’annonce extrêmement costaud ! »

En effet, la 5ème étape entre Riyadh et Buraydah de 625 km comportera 419 km d’une spéciale annoncée comme la plus longue et la plus difficile de cette édition 2021. Au programme, des dunes mais aussi et surtout encore des champs de cailloux où il faudra rouler sur des œufs pour éviter les crevaisons.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*