Dakar Étape 3 : Le Team Pinch Racing résiste toujours !

Il n’y a pas de doute, le Dakar 2021 est bien lancé et cette 3ème étape sous forme de boucle devrait laisser quelques traces chez certains concurrents. Elle était annoncée comme étant compliquée et elle a tenu ses promesses. Surtout pour Philippe Pinchedez qui a connu une journée difficile, alors que ses co-équipiers du Pinch Racing continuent de remonter au classement.

C’est bien connu, dans les Rallyes Tout-Terrain, il faut toujours se méfier des étapes en boucle qui permettent aux assistances de récupérer alors que, la plupart du temps, les concurrents en bavent sur la piste.

Cette 3ème étape de 629km dont 403km en spéciale n’a pas échappé à la règle puisque le sable était peu porteur et que les portions techniques ont fait souffrir les pneumatiques. La preuve, Philippe Pinchedez a crevé à trois reprises, dont la dernière fois à 30 kilomètres de l’arrivée. N’ayant que deux roues de secours, le Team Manager a effectué la fin du parcours sur la jante, perdant au passage une grosse demi-heure. Heureusement, le T3RR ne semble pas avoir subi trop de dégâts dans l’opération mais une bonne révision s’imposera tout de même. Pourtant, tout aurait dû bien se passer pour les trois véhicules du Pinch Racing puisque, très proches au classement dans l’étape d’hier, ils s’étaient élancés presque en même temps et roulaient ensemble afin de palier à tout problème. Mais lorsque que ‘Le Pinch’ a crevé pour la 3ème fois, Mathieu Margaillan et Jean-Pascal Besson roulaient un peu devant et ils n’ont pas vu que le Buggy #392 était à nouveau arrêté. Du coup, ils n’ont pu dépanner le boss mais réalisent une belle opération en terminant respectivement 17ème à 16’17 et 19ème à 17’56 du vainqueur de la spéciale. Le tout en ayant perdu du temps en cassant, chacun, une courroie de variateur.

C’est dire si les deux équipages sont dans le coup lorsque l’on sait le temps perdu par ce type de panne. Quant à Philippe Pinchedez et Vincent Ferri, ils limitent les dégâts en prenant la 39ème place à plus de 45 minutes tout de même. Rageant mais comme le dit l’intéressé : Cela fait parti du jeu et nous sommes loin d’être au bout ! »

Au classement général de la catégorie des T3/T4 réservée aux véhicules légers, Jean-Pascal Besson et Patrice Roissac occupent ce soir la 20ème position, devançant d’une place et d’un peu plus de 2 minutes Mathieu Margaillan et Axelle Roux-Decima. Dans leurs catégories respectives, Jean-Pascal est 6ème dans la catégorie T3 réservée aux protos alors que Mathieu est 15ème en T4 où l’on retrouve les SSV de série.

Philippe Pinchedez et Vincent Ferri sont pour leur part en 30ème position au général et 9ème en T3. Mais on le sait, c’est dans ce genre de situation compliquée, lorsqu’il faut se surpasser que ‘Le Pinch’ est le meilleur. Il devrait donc à présent tout donner pour revenir à un classement plus conforme à ses ambitions.

La journée de demain, qui comporte la plus longue étape en terme de kilométrage total, avec 813 km pour rejoindre Riyadh, pourrait lui en donner l’occasion. D’autant plus que les 337 km de spéciale sont annoncés comme donnant la part belle au pilotage et à la navigation.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*