Road to Le Mans: Une victoire et trois podiums dans les deux courses pour les Ligier JS P320 de Cool Racing

Road to Le Mans, quatrième manche de la Michelin Le Mans Cup sur le circuit de la Sarthe. Victoire, podiums, pole positions et meilleurs temps en course pour les Ligier JS P320 pour une épreuve très disputée. En course 1, la #23 de United Autosports rafle la pole position et les Ligier #37 et #69 de Cool Racing s’offrent un double podium et le meilleur temps au tour. Quatre Ligier JS P320 occupent le top 5. En course 2, la JS P320 #37 prend sa revanche. Après la pole position, elle s’adjuge la victoire, malgré des conditions de course difficiles. La #69 s’arroge à nouveau la troisième place. La #4 de Realteam Racing réalise le meilleur temps en course.

Première prise de contact avec le circuit des 24 Heures du Mans le jeudi 17 septembre, plus que prometteuse pour les Ligier JS P320. 23 LM P3, dont 15 JS P320, étaient rassemblées, la plupart d’entre elles engagées en Michelin Le Mans Cup. Les Ligier JS P320 ont affiché les meilleurs temps à toutes les séances d’essais libres. Le matin, comme le soir, c’est la #14 d’Eurointernational avec Niko Kari au volant qui s’est montrée systématiquement la plus rapide. Le vendredi, en essais qualificatifs, les JS P320 # 23 de United Autosports et Wayne Boyd et la #37 de Cool Racing avec Nicolas Maulini aux commandes se sont emparées de la pole position dans les courses 1 et 2. Un total de quatre pole positions en cinq courses pour les Ligier JS P320 en Michelin Le Mans Cup.

Road to Le Mans Course 1 : Double podium et quatre Ligier JS P320 dans le top 5

18 septembre 2020 : Première course de la quatrième épreuve de la Michelin Le Mans Cup. Les Ligier JS P320 de Cool Racing, la #37 emmenée par le duo français Edouard Cauhaupé/Nicolas Maulini, et la #69 aux mains de Maurice Smith et Matt Bell, s’arrogent un double podium. Qui plus est, Matt Bell réalise le meilleur temps au tour. Les deux JS P320 de United Autosports, la #24 de Daniel Schneider et Andrew Meyrick et la #23 de John Schauerman et Wayne Boyd, complètent le top 5.

Pour la course 1, vendredi à 14h15, le soleil et des températures estivales attendaient les LM P3, pour 55 minutes d’affrontement.

En première ligne la #23 de United Autosports aux mains de Wayne Boyd, avec une pole position en 3:47.025. La Ligier #14 d’Eurointernational et Niko Kari aurait dû se trouver à ses côtés, avec le deuxième temps en qualifications, mais elle s’était vue déclassée à l’issue de la seconde session, et pour les deux courses. En cause, un extincteur vide. Une sanction qui a profité à la Duqueine 08 #3 de DKR Engineering de Jean Glorieux et Laurents Hörr. En deuxième ligne, David Droux de Realteam Racing sur la Ligier JS P320 #4 et Nicolas Maulini sur la Ligier JS P320 #37 de Cool Racing.

Le départ de cette première épreuve se passe sans grands bouleversements dans le classement de tête, mais quelques tours plus tard trois Ligier JS P320 occupent le top 3. La #4 et la #37 doublent la Duqueine 08 #3 alors que deux JS P320 sont contraintes de regagner les stands. Premier abandon, celui de la Ligier JS P320 #75 d’IDEC Sport, de Patrice Lafargue et Stéphane Adler, ce dernier victime d’un contact avec une Ferrari. Ensuite vient celui de la #5 de CD Sport de l’équipage Adcock/Jensen qui avait pourtant réussi à prendre la piste in extremis après un changement de moteur en un temps record entre la deuxième séance d’essais qualificatifs et la course. L’équipe sera bien malchanceuse pendant cette course puisque la voiture sœur la #6 du duo Wolf/Bole-Besançon ne sera pas classée.

À l’arrêt aux stands, les pilotes de la #23 de United Autosports et de la #4 de Realteam Racing laissent la place à leurs équipiers bonze, respectivement John Schauerman et Esteban Garcia, alors que le tout jeune Edouard Cauhaupé de Cool Racing embarque dans la #37. Il prend la tête et se retrouve sous la pression du très expert Laurents Hörr sur la Duqueine 08 #3 de DKR Engineering. Le jeune espoir français résiste longtemps. Très longtemps. Jusque dans le dernier tour où Laurents réussit à le passer.

La voiture sœur la Ligier JS P320 #69 de Cool Racing de l’équipage Bell/Smith, après une très belle remontée, complète le top 3 et Matt Bell s’offre le meilleur temps au tour en course en 3:47.535.

Les deux JS P320 de United Autosports, la #24 Daniel Schneider et Andrew Meyrick et la #23 de John Schauerman et Wayne Boyd, ferment la marche du top 5. La #15 de RLR MSport, du duo James Dayson/Malthe Jakobsen, termine à la septième place.

La #4 de Realteam Racing aux mains de David Droux et Esteban Garcia et la #12 de Team Virage, pilotée par James Winslow et Tom Cloet finissent respectivement à la neuvième et onzième place.

La #14 d’Eurointernational de Niko Kari et François Hériau ne parvient pas à refaire son retard.

Road to Le Mans course 2 : Victoire sans conteste de la Ligier JS P320 #37 de Cool Racing et podium pour sa voiture sœur la JS P320 #69

19 septembre 2020 : La Ligier JS P320 #37 de Cool Racing emmenée par Nicolas Maulini et Edouard Cauhaupé prend sa revanche. Elle mène la course 2 du début à la fin. Un sans-faute dans des conditions difficiles qui signe sa deuxième victoire en Michelin Le Mans Cup, après sa deuxième place à la course 1. Maurice Smith et Matt Bell, sur la voiture sœur la Ligier JS P320 #69, montent sur la troisième marche du podium. De belles récompenses pour l’équipe suisse.

Vendredi, en essais qualificatifs, les Ligier JS P320 ont confirmé leurs performances des essais libres sur le circuit sarthois. Les deuxièmes qualifications, qui déterminaient la grille de la course 2, ont vu Nicolas Maulini sur la Ligier JS P320 #37 de Cool Racing distancer ses concurrents. L’équipe suisse s’est ainsi adjugée une seconde pole position de la saison en Michelin Le Mans Cup. C’était de bon augure pour la course ! La Ligier JS P320 #26 du Graff emmenée par Rory Penttinen et la #75 d’IDEC Sport de Patrice Lafargue obtenaient la deuxième ligne. La deuxième voiture de Cool Racing, la #69 de Maurice Smith et Matt Bell se plaçait sur la troisième ligne.

Début de course très chaotique le samedi à 11h15. La piste est grasse, avec très peu d’adhérence. Il a plu une grande partie de la nuit et de la matinée. Première victime, une GT qui part à la faute dans le tour de mise en grille. Le départ de la course se fait prudemment sous safety car. Après deux tours, lorsque ce dernier s’engage dans la voix des stands, il reste à peine 45 minutes de course. Les JS P320 #37 de Cool Racing et #26 de Graff maintiennent fermement leurs positions, alors que, sur une piste toujours glissante, la lutte est engagée.

La fenêtre d’arrêt aux stands arrive cependant très vite, à la 22ème minute, mais la voiture de tête la Ligier JS P320 #37 et Nicolas Maulini tardent à passer le volant à Edouard Cauhaupé pour tenter d’accroître son avance. Même stratégie pour Rory Penttinen et la Ligier JS P320 #26 du Graff qui s’engouffrent derrière la #37, alors que la Duqueine 08 #3 de DKR Engineering et Jean Glorieux se sont arrêtés dès l’ouverture de la fenêtre.

Pendant cette fenêtre d’arrêt aux stands d’une dizaine de minutes, drapeau jaune et slow zone sont mis en place. La Ligier JS P320 #5 de Nicholas Adcock et Michael Jensen vient à nouveau de jouer de malchance. Victime d’une sortie de piste, elle ne sera pas classée.

Lorsque la course reprend son rythme normal il reste huit tours. Le trio de tête s’est reformé, mais bientôt Matt Bell et la #69 de Cool Racing viennent s’emparer de la troisième place. Va-t-on assister à une réplique exacte de la course 1 ? Car de son côté, Edouard Cauhaupé et sa Ligier JS P320 #37 se retrouvent à nouveau sous la pression de Laurents Hörr et de sa Duqueine 08 #3. Mais cette fois la #37 de l’équipe suisse Cool Racing, qui a mené la course de bout en bout, passe la ligne avec 2 secondes et 7 dixièmes d’avance. Une belle victoire en forme de revanche pour le jeune pilote !

Pour les autres concurrents la course s’est également avérée pleine de rebondissements, et parfois même très difficile, au milieu d’un peloton de LM P3 et de GT, dans des conditions de piste très délicates.

La Ligier JS P320 #26 du Graff, malgré une belle course du duo Rory Penttinen-Matthias Kaiser, cède sa place après un beau duel avec la #7 et termine cinquième.

Partie onzième avec James Dayson au volant, la Ligier JS P320 #15 de RLR Msport se classe sixième. Malthe Jakobsen a fini par avoir raison de la résistance opposée par Bruce Jouanny à bord de la Ligier JS P320 #27 de MV2S Racing, qui finit septième.

Déception pour la Ligier JS P320 #23 de United Autosports pilotée par Wayne Boyd et John Schauerman. Après un contact au Raccordement à mi-course avec une autre Ligier JS P320, elle a été contrainte à l’abandon. La Ligier JS P320 #22, la mieux classée des quatre Ligier JS P320 engagées par United Autosports, avec James McGuire et Duncan Tappy, s’inscrit dans le top 10, suivie de la Ligier JS P320 #6 de CD Sport avec Jacques Wolf et Kévin Bole-Besançon.

Quant à la Ligier JS P320 #4 de Realteam Racing, elle réalise le meilleur temps au tour en course en 3:48.355. Une petite consolation pour David Droux et Esteban Garcia qui terminent douzièmes.

Elsa Nicolet,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*