Rallye des Cimes à Iraty : Les pilotes parlent…

PAU, FRANCE - SEPTEMBER 5 2020 : Day 2 of Rallye des Cimes on September 5, 2020 in Iraty, France. (Photo by Romain Perchicot)

Ce soir, Jean et Jérôme Garicoix sont les leaders du Championnat de France, Maxime Fourmaux et François Cazalet sont les chefs de la 64ème édition du Rallye des Cimes avec leur Can-Am. Leur différence 34 secondes après 7 des 9 spéciales disputées.

Demain en raison du passage du Tour de France dans le même coin (en Soule), la manche du Championnat de France devra se taire à 10 heures !

Maxime Fourmaux : « Une bonne journée globalement même si, ce matin, j’ai pensé au souci de courroie que j’ai encaissé l’an dernier. Avec les Garicoix nous nous sommes livré une belle bataille ! Pour les deux secteurs dominicaux, surtout pas d’énervement dans le premier, selon l’écart, possibilité de me relâcher dans la dernière. »

Jean Garicoix : « Une journée sans problème majeur commencée par deux scratchs ! Le deuxième passage dans les spéciales m’a semblé plus compliqué, le terrain était un peu défoncé. Avec plus d’une minute d’avance sur Stephan (Barthe), on peut gérer demain sans trop lâcher ni de la concentration ni de la vitesse… »

Stephan Barthe : « Je suis étonné d’être à la place que j’occupe ce soir. Leader dans la matinée, je ne m’attendais pas à y rester. Je me suis sincèrement senti bien partout, une seule sottise dans Occabé : j’ai calé, marche arrière et, j’ai de nouveau calé ! J’ai dû perdre grosso-modo 20 secondes ! Pour l’ultime journée, je ne prévois aucune tactique, franchement, je n’aime pas trop les deux dernières spéciales ! »

Loïc Costes : « J’ai encore beaucoup à apprendre ! Le Fouquet équipé désormais d’un moteur Porsche contre le Mazda que je possédais en 2018, est plus violent. Il faut batailler sans arrêt car, il s’embarque avec le poids. Avant je devais me calmer derrière le volant, maintenant je dois le calmer ! Les rôles sont renversés. Pour la journée de demain, je vise la 3ème place du podium, Helin me précède de 13 secondes, je vais essayer de l’accrocher ! »

Joël Harichoury (leader 4×4) : « J’appréhendais la spéciale de Occabé et finalement, tout a bien fonctionné. Une crevaison dans Hegixuria sans conséquence. Demain, je vais essayer de gérer mon avance sur Monplaisi à 11 minutes, ce n’est pas mon fort mais, je vais m’y employer ! »

Propos recueillis par MFE

Légende photo : Les équipages 4×4 à la sortie du parc de Licq après avoir rangé leurs autos pour la nuit. © Romain Perchicot

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*