DPPI: L’Histoire qui nous lie…

McLaren, Post, Senna, Honda. Une association diabolique avec laquelle Ron Dennis espère bien continuer à dominer la Formule 1 en cette année 1988. Et le patron de l’équipe McLaren a vu plus que juste puisque ses deux pilotes remporteront 15 des 16 Grand Prix cette année là au volant de cette MP4/4 conçue par le brillant ingénieur Gordon Murray !

Pour la troisième course de la saison, à Monaco, Ayrton Senna impose son style et sa fougue et domine largement ses rivaux en performances pures, à commencer par son équiper Alain Prost.

Et quand en plus la pluie, condition qu’adore Ayrton, s’ajoute à la difficulté, comme ici lors du warm-up d’avant-course le dimanche matin, comment résister ? Facile leader avec plus de 50 secondes sur son coéquipier en course, Senna commettra la faute en toute fin d’épreuve et percutera les rails, le contraignant à l’abandon.

Vexé et sans doute furieux envers lui-même, l’immense champion brésilien aura commis là une de ses rares fautes.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*