4L Trophy: En plein dans le sable !

default

Après une nuit commune à Boulaajoul, les équipages ont repris la route ce lundi en direction du bivouac de Merzouga, installé au pied des magnifiques dunes de l’Erg Chebbi. Une journée marquée à la fois par l’ouverture de la compétition et la découverte de la piste lors d’une spéciale d’une cinquantaine de kilomètres. Point d’orgue de la journée, la traditionnelle cérémonie de remise des dons, temps fort solidaire du raid. La journée en résumé…

Le vent a soufflé jusque sous les tentes. Les nuits à Boulajoul marquent les esprits. Un événement de plus à ranger dans la boîte à souvenirs déjà bien remplie des Trophistes. Ce matin, ils sont repartis le sourire aux lèvres. Dynamisés par des envies de grand Sud. Ils ont longé la vallée du Ziz, ses gorges et ses oasis verdoyantes. Ils ont franchi un ultime col avant d’entamer la descente vers le désert. Les kilomètres ont défilé en même temps que le thermomètre retrouvait des couleurs. L’Atlas s’est effacé pour céder sa place à l’immensité du désert. Et au détour d’un virage, ils ont bifurqué vers la piste.

Et paf, le sable
Le 4L Trophy bascule dans la compétition. Cette fois, le road book et la boussole, c’est pour de vrai. Et la piste aussi. Devant eux, la découverte de l’orientation avec une première spéciale d’environ 35 kilomètres. Mais Jean-Jacques Rey avait prévenu les Trophistes, ces quelques dizaines de bornes, ponctuées de petits bacs à sable, allaient en piéger certains… Ila fallu dégonfler les pneus, pousser et mettre les premiers coups de pelle… Les concurrents ont navigué entre le sable et la végétation. Ils ont pris des caps. Et déjà beaucoup de plaisir.

Journée de la solidarité
Pour clôturer la journée en beauté, les participants ont déposé l’ensemble des dons qu’ils avaient acheminés pour les écoliers de la région, soutenus par l’association Enfants du désert et seize ONG locales. Parmi le matériel collecté, un échographe portable flambant neuf… Comme cela a été souligné, les Trophistes se mobilisent largement au-delà de leurs obligations en termes de solidarité. D’ailleurs, une bonne partie de l’équipe des bénévoles est composée d’anciens participants au rallye et la famille de la solidarité s’agrandit chaque année.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*