Rallye du Maroc: Le SRT résiste et reste dans le TOP 5

Mathieu Serradori et Fabian Lurquin en galère dans l'étape 2

Etape 2 : Liaison 49 km – Spéciale 386 km
David Castera a réservé une étape des plus difficiles aujourd’hui (étape 2) en alternant dunes, parties roulantes et cassantes, un parcours exigeant pour le pilotage comme la navigation. « Le niveau technique était très élevé, ce genre de tracé nous fait progresser, » analyse Fabian Lurquin.

 

Le début de spéciale avait vraiment bien commencé pour le duo SRT, pointant à la 3ème place lors du CP1 : « Nous étions dans le bon tempo, tous les voyants étaient au vert, » explique Mathieu Serradori.

« Mais un fait de course allait casser le rythme soutenu du CR6. Au km 70, le motard #33 tombe juste devant Mathieu et Fabian. Ils s’arrêtent pour lui venir en aide. Bilan côtes cassées pour le motard, et pour l’équipe SRT, il faut repartir derrière plusieurs concurrents. « Cela fait partie du rallye-raid, mais inconsciemment nous sommes peut-être un peu sortis de la compétition à ce moment-là. »

Une petite erreur de navigation et un peu plus tard le CR6 immobilisé par un rocher leur faisaient perdre de précieuses minutes. Point positif, le duo SRT a dépassé à la régulière Ten Brincke. « Tout n’est pas parfait sur cette journée, mais dans une épreuve aussi technique nous nous en sortons pas trop mal. Nous sommes là pour apprendre et nous améliorer, » soutient Mathieu Serradori à l’issue de la spéciale.

Au final, 7ème du jour et toujours une place dans le top 5 au général. Demain, place à une étape en 3 parties. « Elle se fera au road-book sur la première partie. IL nous sera remis demain au départ. C’est un défi pour nous copilotes. Si nous assurons le matin cela nous laisse de belles possibilités pour la suite » conclut le Belge.

Valérie Maurel,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*