Rallye du Maroc: Ch.Lavieille et J.-P Garcin en répétition !

Ch.Lavieille, JP Garcin et David Castera © RallyZone

Dernière manche de la Coupe du Monde FIA des rallyes tout-terrai :, le Rallye du Maroc. Il est à Fès dans les Jardins du Mariott Hôtel pour y satisfaire aux incontournables vérifications administratives et techniques. Il y fait chaud mais bon, la température ambiante est supportable, pour les français, c’est une prolongation de la période estivale !

 

Du beau monde, un plateau de très haute qualité et des équipages heureux de se retrouver pour une ultime bataille avant le Dakar du mois de janvier prochain qui se disputera pour la première fois de son histoire en Arabie Saoudite.

Christian Lavieille et Jean-Pierre Garcin se retrouvent en terre marocaine après avoir effectué quelques tests sur le circuit en terre à Alès au début du mois de septembre. Par contre, ils renouent avec le chrono qu’ils n’ont plus ‘titillé’ depuis le Taklimakan Rally en Chine au mois de juin dernier et qui s’est soldé, par une victoire.

Au Maroc, ils ne viennent pas dans le même but, ne possédant pas la même machine, ils sont engagés dans la catégorie Open avec leur traditionnel Toyota Land Cruiser sur lequel des retouches (calandre avant) ont été apportées après le Dakar 2019 au Pérou.

« Le Rallye du Maroc représente pour nous une séance d’essais grandeur nature. Nous évoluons dans la catégorie ‘Open’ car, pour l’heure la FIA n’a pas homologué les modifications apportées sur la voiture de série. Nous bénéficions aussi, d’une boîte automatique, la validation s’effectuera au terme de l’épreuve. Pour rouler au maximum, sur les deuxième et quatrième étapes, nous effectuerons le même kilométrage que les concurrents du FIA… »

Les cinq étapes de ce 20ème Rallye du Maroc restent confidentielles. David Castera, le patron du Maroc mais aussi du Dakar, souhaite redonner à la discipline ses vraies valeurs en termes de bivouac (exit la course aux hôtels) mais aussi revaloriser le rôle du navigateur. Celui-ci disposera de dix minutes avant le départ des étapes 2 et 3 pour s’imprégner du road-book ! Des changements qui ne stressent pas Jean-Pierre Garcin qui, en matière de navigation en connait un rayon en vieux briscard qu’il se montre dans cet exercice difficile.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*