Dakar Etape 6: Sacrée frayeur pour Esteve-Pujol & Villalobos

Image impressionnante de l'accident !

Isidre Esteve Pujol a vécu certainement le plus difficile moment de son Dakar 2019. Son prototype BV6 a été touché par un SxS dans une dune alors qu’il allait repartir après un ensablement. Plus de peur que de mal pour l’équipage du Sodicars Racing et ce, grâce au travail de Txema Villalobos et de l’aide de concurrents. Le pilote Repsol a réagi avec courage pour atteindre la ligne d’arrivée à la 39ème place.

 

« Nous étions coincés dans le sable quand un buggy est tombé sur nous », raconte le pilote encore sous le choc, à son arrivée au bivouac.

Malgré la sévérité de la collision, Isidre Esteve et Txema Villalobos sont indemnes : « Nous allons bien tous les deux, ce fut une grosse frayeur pour nous. J’étais à l’intérieur de la voiture et Txema s’est enfuit lorsqu’il a aperçu le buggy qui descendait sur nous », a raconté Isidre prisonnier dans la voiture (il ne peut sortir de son véhicule en raison de sa paraplégie).

Ils leur étaient très difficile de sortir de leur ensablement sans l’aide d’un camion. Celui du Team KH-7 Epsilon est venu à leur secours pour leur permettre de continuer la course : « Il nous a fallu environ deux heures pour repartir. Par contre, le BV6 a été sérieusement endommagé sous le choc, particulièrement à l’arrière. A l’heure où je vous parle du bivouac, sans l’aide de Jordi Juvanteny, José Luis Criado et Xavi Domènech, nous serions toujours sur place et non ici. Nous leur en sommes extrêmement reconnaissant », a tenu à dire Isidre Esteve.
Celui-ci eut le courage de piloter ensuite sur un rythme soutenu avant une neutralisation inopinée. Jusqu’à la fin de la première partie de la spéciale, ils ont parcouru 233 kilomètres au cours desquels ils ont réussi à reprendre une vingtaine de concurrents.

« Dans la seconde partie de la spéciale, difficilement, nous avons roulé sur un très bon rythme lorsque à 50km de l’arrivée nous sommes restés bloqués, dans un canyon, un concurrent était sur le toit ! Nous nous sommes remis en route une heure plus tard, les commissaires nous ont assuré que ce temps nous serait restitué… La journée a été très dure après avoir quitté le bivouac de Arequipa à 5 heures du matin, nous voilà rentrés à 21h45 … C’est le Dakar « , a commenté le pilote sans perdre sa bonne humeur habituelle.

39ème place (avant de récupérer le temps d’arrêt de la neutralisation imposée), Isidre et Txema occupent une 27ème place au général qui se devrait être provisoire. Le pilote va tenter au cours des quatre prochaines étapes de revenir dans le top 20. « L’important, c’est que nous continuions la course en toute sécurité et que la voiture soit en état de marche », a-t-il déclaré avant d’aller récupérer.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*