Maxime Potty leader du TCR Benelux

Maxime Potty © DR

Maxime Potty l’avait dit, il voulait de nouveau jouer les premiers rôles dans le TCR Europe sur le TT Circuit Assen à l’occasion des populaires Gamma Racing Days, théâtre du cinquième rendez-vous de la saison. Même si les 7ème et 8ème places obtenues devant les tribunes bien remplies du tracé néerlandais ne le satisfont pas totalement, le représentant du Belgian VW Club a tenu parole !

Dès les essais qualificatifs, le jeune pilote de 18 ans plaçait en effet la VW Golf GTI TCR du Comtoyou Racing au 3e rang de la hiérarchie, tant lors de la première partie de la qualification que lors de la seconde session regroupant les 12 plus rapides.

« Après nos deux podiums de Spa-Francorchamps, c’est la preuve que nous avons le potentiel pour jouer devant dans ce TCR Europe pourtant très relevé », se réjouit Maxime. « Grâce à une pénalité d’un de mes adversaires, j’ai même pu prendre place sur la première ligne de la grille de départ pour la Course 1. Je n’ai pas pris le meilleur envol de ma carrière, mais mon départ n’était pas catastrophique non plus… Je me suis toutefois fait enfermer à la corde et plusieurs concurrents ont choisi la ligne extérieure. Résultat : j’étais seulement 6ème après le premier tour. Par la suite, j’ai commis l’une ou l’autre petite erreur et, à un tel niveau, la différence se fait directement par rapport au groupe de tête. Je n’ai pas pu combler l’écart et j’ai même dû m’incliner dans le dernier tour face à Dusan Borkovic, le leader du championnat. En terminant à la 7e place après être parti de la 2ème, j’étais forcément déçu… »

Bien entouré par Jean-François Hemroulle, Kurt Mollekens et son ingénieur data Oliver Coca, Maxime faisait un solide débriefing samedi en fin de journée. « Les pilotes évoluant à un tel niveau ont beaucoup plus d’expérience et ils ne se font pas de cadeau », reconnaît le jeune homme. « Et je dois admettre que j’ai peut-être été un peu trop tendre en début de course et dans ma lutte avec Borkovic… Dès lors, la tactique pour la Course 2 de ce dimanche était simple : attaquer et ne pas avoir peur de se faire mieux respecter. »

Cette fois, Maxime parvenait à prendre un bon départ depuis sa 8e position sur la grille. Sixième en début de course, il rentrait même dans le Top 5. « J’étais en lutte avec les références internationales que sont Jean-Karl Vernay, Stefano Comini, Stian Paulsen, Dusan Borkovic et Kris Richards, tous des pilotes affichant un solide palmarès dans les courses pour voitures de tourisme. Dans l’avant-dernier tour, je me suis passer par Comini qui a attaqué Paulsen pour la 4ème place. Mais il se sont un peu frottés dans le dernier tour. En revenant sur la piste, le Norvégien m’a donné un coup de portière qui a déséquilibré ma voiture et je suis parti en glisse dans l’épingle gauche au cœur du circuit. Le temps de me récupérer et j’étais retombé à la 9ème place. J’ai regagné une position pour voir le drapeau à damier au 8ème rang, mais ce résultat ne correspond pas à ce que nous aurions pu faire. »

Da manière générale, le bilan de Maxime est pourtant positif. « Le rythme était là, clairement, et j’ai prouvé que je peux viser le podium », explique le sociétaire du Comtoyou Racing. « J’ai aussi énormément appris en me battant portière contre portière avec de telles références. J’ai vu que je manquais d’expérience… mais je vais tirer les enseignements pour revenir plus fort ! »

Au championnat, le pilote du Belgian VW Club est remonté à la 9ème place du classement provisoire. « J’ai aussi pris la tête du TCR Benelux », se réjouit-il. « Il reste les épreuves de Monza (21-23 septembre, NDLR) et Barcelone (19-21 octobre, NDLR) pour le TCR Europe, seule l’étape espagnole comptant aussi pour le TCR Benelux. Plus que jamais, l’objectif sera de porter haut les couleurs de Volkswagen, du Belgian VW Club et du Comtoyou Racing lors de cette fin de saison. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*