Porsche Supercup/Alméras: De la performance en Allemagne

Le Team Alméras by Martinet à Hockenheim

Le week-end dernier, deux ans après, le team Martinet by Alméras faisait escale sur le circuit allemand d’Hockenheim où se déroulait la cinquième manche de la saison 2018 de Porsche Mobil 1 Supercup. Dans des conditions rendues délicates par la pluie, Julien Andlauer, Florian Latorre, Nicolas Misslin et Stephen Grove ont une nouvelle fois démontré la qualité de préparation des Porsche 991 GT3 Cup alignées par Pierre Martinet et Philippe Alméras.

Avec à la clé des podiums de catégories, deux leaderships, et d’excellents temps au tour !

Le Hockenheimring présente plusieurs difficultés. Il est tout d’abord éloigné des bases héraultaises de l’écurie, et le Grand Prix d’Allemagne ne s’y déroulant que tous les deux ans, il n’avait plus été emprunté depuis 2016. Si en plus la pluie s’en mêle, tous les ingrédients sont réunis pour que le week-end se transforme en véritable casse-tête. La structure technique de Martinet by Alméras s’en sort néanmoins avec une mention très bien en se positionnant d’entrée au 2ème rang des essais libres avec Florian Latorre. Le vainqueur de Silverstone, gêné par le trafic, ne peut cependant reproduire sa performance en qualifications, mais la relève est assurée par Julien Andlauer. Sur une piste en constante évolution car s’asséchant, le Lyonnais occupe longuement la 3ème position, mais dans les toutes dernières secondes, au terme de son dernier effort, il rétrograde à la 9ème car le revêtement s’améliore encore et profite à ses poursuivants. Il s’illustre en course en remontant, avec en prime le troisième meilleur tour et une 7e position qui lui vaut de marquer des points importants. Quant à Florian, il progresse de trois places au général, et grimpe sur la troisième marche du podium des Rookies, dont il est toujours solide leader.

Le classement ProAm se montre tout aussi prolifique pour Martinet by Alméras. Sur ce circuit qu’il découvre, Nicolas Misslin ne cesse en effet de monter en puissance. Quatrième de la hiérarchie des qualifications, il mène comme à son habitude un parcours sans faute à l’extinction des feux. Il parvient ainsi à prendre le meilleur sur deux de ses rivaux qui connaissent le tracé comme leur poche et, sous le drapeau à damier, accueille la 2e place de sa catégorie. Un résultat qui lui permet ainsi de conserver son fauteuil de leader avant la Hongrie. L’Australien Stephen Grove, enfin, n’avait lui aussi jamais foulé cette piste auparavant, et accroche un très prometteur Top-5.

« Nous sommes passés au général à côté d’un très bon résultat, et c’est d’autant plus rageant que sur le papier, Hockenheim ne nous était pas favorable car il n’était plus apparu au calendrier depuis deux ans, confie Philippe Alméras, le Team Principal. Nous avons cependant démontré être rapides. Avec Florian, en essais libres, puis avec Julien en qualifications, qui tenait encore le 3e temps à 20 secondes de la fin, et qui signe le 3ème meilleur tour en course. Au tableau des ProAm, Nicolas termine à nouveau sur la deuxième marche du podium sur un circuit qu’il ne connaissait pourtant pas. Tout comme Stephen Grove, second du ProAm en Carrera Cup Australia, qui termine au 5e rang de la catégorie pour sa deuxième apparition en Supercup. Du positif peut donc être retiré de cette escale allemande, et nous devons maintenant marquer un maximum de points lors de la dernière grande course de juillet, sur le Hungaroring. Ce n’est qu’après Budapest que nous pourrons prendre des vacances ! »

LA PERF : Nicolas Misslin
2ème à Hockenheim, leader du ProAm : Bien que court, le tracé allemande se révèle très technique. Et bien que débutant sur cette piste, le Varois décroche un nouveau podium.
« Je découvrais Hockenheim et c’est un circuit sympa. Comme sur tous les autres tracés, il faut rouler pour être efficace, mais l’objectif en arrivant là-bas était d’assurer les points de la deuxième place, en prévision du championnat, car je savais que Lindland connaissait bien cette piste. J’ai vécu des qualifications difficiles car nous avons sans doute chaussé les pneus slicks un peu tard, et il a ensuite fallu disputer une course sage. J’ai pris un bon départ, mais j’ai vite reperdu des places à cause de freinages osés de mes adversaires. Cela ne m’a pas empêché ensuite de les remonter. Objectif rempli, donc, avec cette deuxième place en ProAm. Les prochaines manches seront au Hungaroring, à Spa et Monza, trois circuits que je connais. Mon ambition sera d’en gagner au moins deux pour me présenter serein à Mexico. J’avais annoncé en début de saison que je voulais le titre, et nous faisons tout pour ! »

LE CHIFFRE : 3
Victorieux lors du précédent meeting à Silverstone, Florian Latorre s’illustre dès les essais libres en signant le 2e chrono. Il est malheureusement gêné lors de ses trois tours de qualifications, lorsque la piste est la plus sèche, et s’élance 15e. Il dispute cependant une course solide, remonte de trois places,et grimpe sur la troisième marche du podium des Rookies dont il conserve le leadership.

LA DECLA
« La performance était là et la lutte était féroce. J’aurais sans doute pu cravacher pour décrocher un meileur résultat, mais je ne voulais pas non plus prendre le risque d’aller au contact et rentrer chez moi avec un zéro pointé. » Julien Andlauer, 7ème

LES CLASSEMENTS
Course
1. N. Yelloly (FACH AUTO TECH)
2. M. Drudi (Dinamic Motorsport)
3. M. Ammermüller (BWT Lechner Racing)…
7. J. Andlauer (Martinet by Alméras)…
12. F. Latorre (Martinet by Alméras) (3ème Rookie)…
26. N. Misslin (Pierre Martinet by Alméras) (2ème B)…
29. S. Grove (Pierre Martinet by Alméras) (5ème B)…

Championnats : 1. M. Ammermüller, 81 points ; 2. N. Yelloly, 76 pts ; 3. D. Pereira, 58 pts… 5. F. Latorre, 48 pts ; 6. J. Andlauer, 47 pts… 17. H. Chevalier, 8 pts…
Rookies : 1. F. Latorre, 48 points ; 2. L. ten Voorde, 46 pts ; 3. A. Cerqui, 21 pts…
ProAm : 1. N. Misslin, 84 pts ; 2. R. Lindland, 80 pts ; 3. P. Sager, 76 pts…

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*