Shell Eco Marathon: Les étudiants français à l’honneur

© DR

Londres accueillait du 5 au 8 juillet derniers 147 équipes d’étudiants venant de 27 pays différents et s’affrontant dans une compétition dédiée à la mobilité du futur. Cette année encore, les étudiants français se sont illustrés en remportant des prix dans toutes les catégories concernées.

Le Shell Eco-marathon est l’une des compétitions étudiantes les plus novatrices et stimulantes au monde dans le domaine de l’innovation, de la technique et de la durabilité.

Il ne s’agit pas d’être le plus rapide, mais de pouvoir parcourir la plus grande distance avec la plus petite quantité d’énergie. Après des mois de préparation, les étudiants se sont affrontés à bord des véhicules qu’ils ont eux-mêmes construits et conçus. Les participants s’affrontent sur deux catégories principales : les ‘Prototypes’ – ils ont pour priorité d’obtenir un maximum d’efficacité énergétique, le confort passant en second plan – et les ‘Urban Concepts’ – la conception et les équipements doivent permettre une potentielle circulation en agglomération.

Les étudiants français sur tous les podiums
Pays hôte de 1985 à 2008, la France est le berceau du Shell Eco-marathon, et également le pays le mieux représenté dans la compétition. Concourant dans chacune des catégories, l’Hexagone n’a, cette année encore, pas failli en remportant des prix dans toutes les catégories.

L’équipe Microjoule-La Joliverie du Lycée Saint-Joseph La Joliverie, rodée à la compétition, a raflé la mise dans la catégorie Prototype en parcourant l’équivalent de 2324,2 kilomètres avec un seul litre de carburant.

Malgré une difficulté technique supplémentaire pour les voitures Urban Concepts avec un circuit plus court que l’an dernier, réduisant la distance totale et augmentant le nombre d’arrêts nécessaires, l’équipe INSA de Toulouse – Université Paul Sabatier Toulouse III, a triomphé de ses concurrents avec son véhicule à batterie électrique. Ce sont 188,3 km/kWh qui ont été parcourus par l’équipe. Les étudiants toulousains sont également arrivés troisième au Championnat du monde des pilotes qui fait s’affronter dans une course de vitesse toutes les catégories de vainqueurs Urban Concepts sur 10 tours de circuit.

La France n’est pas en reste non plus sur les véhicules à hydrogène ou à combustion interne, avec respectivement l’Ensem Vandoeuvre-Les-Nancy qui termine troisième avec 124 Km/M3 et les étudiants du Lycée Louis Delage qui finissent deuxième avec 337Km/L.

Le Président de Shell France, Vincent Baril, déclare : « La mobilité du futur est un enjeu fondamental et, en tant qu’énergéticien leader, Shell y est historiquement et naturellement très investi. Je suis fier de voir que la France est chaque année aussi bien représentée tant sur les circuits que sur les podiums. Bravo à nos étudiants qui continuent à faire briller la France et ses capacités d’innovation en matière d’efficacité énergétique. »

Le Shell Eco-marathon 2018 s’inscrit dans le cadre du festival ‘Make the Future Live’ qui a accueilli 15,000 personnes pendant 4 jours au Parc Olympique Queen Elisabeth. Lors de cet évènement, les visiteurs ont pu expérimenter de nouvelles technologies, exploiter de nouvelles sources d’énergie, et tout apprendre sur les nouvelles inventions susceptibles de modifier la manière dont nous vivons travaillons et jouons.

Victor Esteves & Lola Muselli,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*