Trois Champions de France en Superkart à Dijon !

© DR

Trois champions de France KZ participent simultanément à la seconde épreuve de Superkart à Dijon (27 & 28 avril 2018). Ces trois ‘Rookies’ fortuitement réunis découvriront soit une nouvelle discipline soit un nouveau type de matériel, sans renoncer à leurs ambitions nationales dans le cadre de leur programme prioritaire. Ils ne viennent toutefois pas avec l’intention de faire de la figuration.

 

A tout seigneur, tout honneur avec la première participation de Grégory Guilvert, le pilote lié à Peugeot Sport. Celui-ci va conjuguer avec le
Superkart sa double appartenance, celle de sa fidélité au Karting qu’il pratique toujours et qu’il affectionne et celle des circuits Auto qu’il arpente depuis ses années en Coupe Peugeot (206) où il se fit vite repérer (Champion Junior) lors de ses débuts en 2006.

Coté karting, le Seine et Marnais, quatre fois vainqueur aux 24 h du Mans Karting, plusieurs fois vainqueur du Trophée KartMag, de la Coupe de France KZ, chaque année en lice pour le podium au Championnat de France KZ2 Master, prolonge le plaisir.

Coté Auto, sa principale activité, Grégory a participé notamment au Championnat de France GT3 (Audi) puis GT4 (Porsche Cayman) et plus récemment en TCR. Il vient de brillement lancer sa saison. En effet, toujours fidèle à l’écurie Sainteloc Racing, après avoir mené, son duo en Pro-Am (retour sur Audi) a raté de quelques dixièmes seulement le podium aux Coupes de Pâques de Nogaro à l’ouverture de la saison GT. Il aura l’avantage sur ces deux adversaires indirects de connaitre le tracé.

Il est toujours parvenu à garder un programme Karting minimum au point de devenir deux fois Champion de France KZ Long circuit (Master) en 2015 et 2016. Le Superkart, mixte de ces deux passions, traduit sa volonté de découvrir une nouvelle sensation. C’est le point commun partagé avec Nelson Bondier, à la différence que ce dernier s’engage encore en KZ ‘jeune’. Le Franc-Comtois, champion de Ligue, flirte souvent avec le podium en sprint comme au Championnat de France (6ème en 2014, 2015 et 2016, 10è l’an passé). Il se rattrape dans l’exercice du KZ Long Circuit où il excelle, toujours aux avant-postes. En 2015, il termine 3ème derrière Thomas Laurent aujourd’hui pilote LMP1 mais il est enfin récompensé d’un titre mérité en 2016. Déçu des circonstances l’an passé alors qu’il briguait le renouvellement de son mandat, il voulait se changer les idées en testant le Superkart mais ce n’est que cette année que l’opportunité se présente, même s’il se précipitera le dimanche sur son KZ habituel.Week-end chargé pour le licencié de BFC engagé sur deux épreuves en parallèle heureusement dans sa propre région.

Le troisième larron est Franck Savouret qui présente l’avantage d’avoir déjà testé la discipline en 2016 au Mans. Sa courte expérience a permis de révéler son aptitude à l’exercice. En effet, alors que l’épreuve était très relevée (plus de 40 concurrents) il frôle le top dix. Le Normand remplace Teddy Legendre initialement prévu sur l’ensemble MSKart/KTM 4 temps qui devrait devenir l’objet d’un prochain Trophée. Si son CV est lui aussi riche de récompenses et de podiums nationaux, il a pris un peu de recul avec le Karting traditionnel mais conseille quelques jeunes normands et n’a pas hésité longtemps avant de replonger. Coïncidence, il s’agit aussi du double Champion KZ Long Circuit Master (2013 & 2014) précédant sur les tablettes un certain… Grégory Guilvert !

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*