WTCR Marrakech Course 1: Tarquini dans l’Histoire !

Gabriele Tarquini, vainqueur de la course 1 à Marrakech

Gabriele Tarquini a écrit une page d’histoire sur la WTCR AFRIQUIA Race of Morocco aujourd’hui en remportant la première course du tout nouveau WTCR – FIA World Touring Car Cup présenté par OSCARO après une manche d’ouverture pleine d’action à Marrakech. 

S’élançant du deuxième rang sur la grille, Tarquini a pris le meilleur sur le poleman Björk au départ pour s’emparer de la tête, qu’il n’a jamais perdue par la suite.

Mais, derrière dans le peloton, les contacts étaient inévitables alors que les 25 pilotes du peloton se battaient pour gagner des positions.

Des incidents qui frappaient Aurélien Panis du Comtoyou Racing, et Frédéric Vervisch du Audi Sport Team Comtoyou, dont les Audi RS 3 LMS heurtait violemment la Honda de James Thompson. Vervisch demeurait immobilisé sur le circuit, et après un tour derrière la voiture de sécurité, la course était stoppée par un drapeau rouge pour permettre à l’Audi d’être dégagée.

La course repartait derrière la voiture de sécurité, et Tarquini effectuait une nouvelle fois un bon envol pour conserver la tête devant Björk, Rob Huff et Jean-Karl Vernay. Mais le peloton ne pouvait boucler qu’un seul tour de course avant que la voiture de sécurité ne soit à nouveau appelée.

Le pauvre Norbert Michelisz, déjà relégué de la deuxième place à la dernière ligne de la grille après un problème moteur en qualification, perdait sa roue avant droit, qui se détachait de sa Hyundai i30 N TCR du BRC Racing Team pour une raison encore non précisée.

La course repartait une nouvelle fois alors que le peloton entamait le 11e tour, Tarquini reprenant les devants pour occuper solidement la tête devant Björk. Le Suédois et sa Hyundai i30 N TCR du YMR mettait la pression sur Tarquini jusqu’au drapeau à damiers, mais ne pouvait trouver l’ouverture sur le circuit très étroit de Moulay El Hassan.

« Je connais mon enfant ! » plaisantait Tarquini après la course en parlant de sa nouvelle Hyundai. « J’ai poussé mon enfant au départ car je savais que le départ serait la clé. Après cela, j’étais assez détendu car cela aurait été un gros boulot de dépasser ici, c’est presque impossible. »

« C’est vraiment une belle, belle victoire – surtout parce que je suis le plus vieux ! Ils ont dit que je devais prendre ma retraite, mais je suis là, j’apprends toujours, et surtout je m’amuse toujours en course. »

Derrière les deux premiers, Huff a marqué un podium depuis sa quatrième place sur la grille pour le Sébastien Loeb Racing, Vernay récoltant une solide quatrième place pour le Audi Sport Leopard Team Lukoil.

Le héros local Mehdi Bennani était cinquième devant l’ancien champion BTCC reconverti au WTCR, Gordon Shedden, au volant de son Audi RS 3 LMS du Audi Sport Leopard Lukoil Team.

Esteban Guerrieri n’était pas très satisfait de sa septième place après avoir perdu des positions lors du départ initial. Bennani était rentré en contact avec lui dans la mêlée du premier virage et l’Argentin perdait de ce fait e contact avec le groupe en lutte pour les six premières places.

Aurélien Comte enregistrait une encourageante neuvième place sur sa Peugeot 308TCR du DG Sport Compétition derrière Yann Ehrlacher et sa Honda Civic Type R TCR du ALL-INKL.COM Münnich. Le top 10 était complété par John Filippi qui a passé le plus clair de son temps en course à porter attention aux attaques de la légende du supertourisme Yvan Muller. Le quadruple champion du monde manquait de peu de heurter l’arrière de la Cupra TCR du Team OSCARO by Campos Racing pilotée par Filippi, et ramenait sa Hyundai engagée par sa propre équipe à la 11e place.

La deuxième séance qualificative de la FIA WTCR AFRIQUIA Race of Morocco se tiendra dimanche matin à 10h30 heure locale, la Course 2 démarrant à 16h45.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*