WEC: Alex Brundle arrive en LMP1 chez CEFC TRSM Racing

Alex Brundle © DR

Alex Brundle disputera la Super Saison du Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC) sous les couleurs de CEFC TRSM Racing.

 

Le jeune Britannique, qui a fait ses débuts en WEC en 2013 chez OAK Racing, pilotera la toute nouvelle Ginetta G60-LT-P1-Mecachrome #6 aux côtés d’Oliver Rowland et d’un coéquipier dont le nom sera révélé prochainement.

« Je suis ravi de courir chez CEFC TRSM Racing avec la Ginetta, et j’ai hâte de prendre la piste pour la première fois dans le cadre du Prologue cette semaine », indique Alex Brundle.

« Le passage en LMP1 est quelque chose que je souhaitais depuis quelques temps, et je pense être un des seuls, avec Thomas Laurent, à être passé de la catégorie LMP3 à la catégorie LMP2, jusqu’à parvenir aujourd’hui en LMP1, au sommet de la pyramide de l’endurance. »

Agé de 27 ans, Alex Brundle a été, la saison dernière, une des grandes vedettes de la catégorie LMP2 chez Jackie Chan DC Racing, en signant une superbe troisième place (et deuxième en LMP2) aux 24 Heures du Mans.

Désormais, chez CEFC TRSM Racing, il est pleinement concentré sur son nouveau rôle dans le développement de la combinaison Ginetta-Mecachrome.

« C’est avec un nouveau et très talentueux groupe de personnes que je vais travailler mais, en fait, j’ai connu certaines d’entre elles pour des activités précédentes dans lesquelles j’ai été impliqué », précise Alex Brundle.

« Il y a chez Manor et Ginetta une belle équipe d’ingénieurs et de dirigeants et la voiture à l’air superbe. La somme de travail pour amener un projet LMP1 en piste est colossale.
« Ça va beaucoup plus loin que de mettre en place un programme LMP2, car tout est fabriqué et développé par le constructeur. C’est un très gros projet, qui offre aux pilotes une belle opportunité, car tout d’un coup, on peut être une pièce essentielle dans le développement, et faire continuellement des progrès. »

Alex Brundle, qui a fait hier le moulage de son siège, va rencontrer ce jeudi 5 avril sur le circuit Paul Ricard son coéquipier Oliver Rowland.

« De toute évidence, Oliver a un beau palmarès et je suis certain qu’il sera d’emblée un acteur majeur de la catégorie LMP1. Je suis sûr que nous allons former un bel équipage ensemble. »
 
Catherine Vatteoni,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*