Désert Challenge SS2: Al-Attiyah et Walkner ordonnent

Mattias Walkner dans l'étape 2

– La deuxième étape profite à Al-Attiyah, au Français Renet et au Néerlandais Koolen.

– La chaleur et les dunes ont laissé des traces ; Al-Qassimi d’Abou Dhabi Racing toujours deuxième.

Le Qatari Nasser Saleh Al-Attiyah a conservé la tête du classement de l’Abou Dhabi Desert Challenge parrainé par Nissan, lundi au terme de la deuxième spéciale Nissan de l’épreuve, longue de 289, 39 km qui a conduit les concurrents à Rub Al-Khali.

Dans la catégorie motos, en revanche, le leader a changé puisqu’il s’agit maintenant de l’Autrichien Matthias Walkner, pilote d’usine KTM du team Red Bull Factory.

Le pilote Toyota a signé le scratch de la spéciale du jour qui s’est déroulée sous une chaleur accablante dans les dunes géantes des Émirats Arabes Unis. Cette victoire a permis à Al-Attiyah de porter son avance au général à 23 min 03 sec sur Sheikh Khalid Al-Qassimi d’Abou Dhabi Racing au bivouac de Qasr al Sarab.
« Nous avons passé une bonne journée. La spéciale n’était pas facile. Elle portait le nom de Nissan et elle était très difficile et dure. Il fallait simplement faire attention. C’est bien d d‘avoir gagné par un bel écart et de compter une belle avance sur Al-Qassimi », a indiqué Al-Attiyah.

En s’élançant en tête de la catégorie motos, le leader Sam Sunderland savait qu’il aurait du mal à gagner la spéciale du jour et de fait, le vainqueur du Dakar a concédé du temps à ses adversaires. Parti en cinquième position, le Français Pierre-Alexandre Renet (Husqvarna) a persévéré pour remporter la spéciale devant la Honda du team Monster Energy de Paolo Gonçalves.

Troisième, Walkner est devenu le nouveau leader. « Je ne savais pas que j’étais en tête, a déclaré l’Autrichien à l’arrivée. Il va de soi que demain les autres vont réduire l’écart. J’espère pouvoir terminer sur le podium. Demain, les gars vont prendre cinq ou six minutes et on va encore changer de leader. Ces deux jours se sont bien passés et je me sens de plus en plus en confiance dans les dunes. Quand j’y suis, je me régale. »

« Quand on part le premier, on perd toujours du temps, a souligné pour sa part Sam Sunderland. J’ai roulé devant tout le long pendant près de 300 km (la longueur de la spéciale) et seuls Pablo (Gonçalves) et Matthias m’ont rattrapé. Ça veut donc dire que la journée s’est bien passée. Cette course est étrange au niveau stratégique. On échange nos places en quelque sorte. Demain, je partirai de derrière et ce sera l’inverse. Il faut simplement prendre chaque jour comme il vient. Il a fait vraiment chaud ces derniers jours et ici, on ne peut vraiment rien prévoir. La moto marche bien. Je suis content. Le team a fait du bon boulot. »

Renet, le vainqueur de la spéciale, était quant à lui aux anges. « Oui, je suis vraiment content. Je suis parti en cinquième position, alors c’était plus facile pour moi, car j’avais le cap et les traces. C’est bien de gagner une spéciale dans ce rallye. La température est vraiment élevée et avec le soleil, la visibilité n’est pas terrible. Mais Je suppose que c’est pareil pour tout le monde. »

Dans la catégorie autos, Al-Attiyah a attaqué la boucle éprouvante avec un matelas de 11 min 35 sec 1 sur Sheikh Khalid Al-Qassimi d’Abou Dhabi Racing et le pilote du Toyota Hilux d’Overdrive Racing a accentué son avance à l’arrivée pour la seconde journée consécutive. Le pilote tchèque Martin Prokop a réalisé une autre performance de choix avec le Jipocar Ford F-150 Evo en pointant au quatrième rang de la spéciale derrière le Qatari Mohammed Abu Issa. Du coup, l’ancien pilote WRC est remonté à la troisième place du général. À l’inverse, le Russe Vladimir Vasilyev est resté planté dans les dunes et a rétrogradé à la cinquième place.

Du côté des quads, le Polonais Kamil Wisniewski a conservé sa position de tête devant un groupe de contre-attaque, même si la spéciale du jour est revenue au Néerlandais Kees Koolen sur un Barren Racer One 690. Wisniewski compte désormais 5 min 42 sec 8 d’avance sur le Koweïtien Fahad Al-Musallam.

« Ce fut une nouvelle journée très difficile sur l’Abou Dhabi Desert Challenge, et la chaleur et la fatigue ont laissé des traces », a indiqué Mohammed Ben Sulayem, fondateur de l’épreuve et président de l’ATCUAE. « C’est réjouissant de voir les pilotes locaux apparaître et utiliser leur expérience et leur connaissance des dunes pour se frayer un chemin vers de bons résultats. »

Ça s’est passé également lundi
Sunderland et Al-Attiyah ont conduit leurs adversaires respectifs des catégories motos et autos dans un deuxième secteur sélectif qui comprenait énormément de passages dans les célèbres dunes du Rub Al-Khali. Un peu décroché, le pilote de quad polonais Rafal Sonik espérait en finir avec les problèmes d’essence récurrents qui ont affecté sa Honda après le ravitaillement de dimanche. Quant au Qatari Adel Abdulla retardé par l’accident au cours duquel Andrey Chipenko avait été blessé, il a refait une partie de son retard et hissé son Nissan Patrol à la quatrième place de la catégorie T2.

Alors que les pilotes du groupe de tête sont restés ensemble lors des deux premiers CP, Khalid Al-Falaisi a été contraint à l’abandon en raison de problèmes mécaniques sur sa Honda. Il a dû attendre le camion balai pour la récupérer. Renet a profité de sa position au départ pour prendre la tête du classement virtuel des motos au CP2 alors que Sunderland a concédé neuf minutes à ses adversaires. Les pilotes classés au-delà de la quinzième place avaient été scindés pour deux départs groupés spectaculaires.

Al-Attiyah a augmenté son avance sur Al-Qassimi de trois minutes pile au CP1 et d’un peu moins de six minutes au CP2, alors que le groupe de tête des motards entamait l’ultime franchissement des dunes après le troisième contrôle de passage, à Arada. Renet a tenu bon et a décroché la victoire d’étape, mais c’est Walkner qui a pris la tête du classement général, alors qu’Al-Attiyah a renforcé son emprise sur la catégorie autos en portant son avance à 23 min 03 sec 1.

Les dunes ont causé des ravages dans les rangs des concurrents classés plus loin. Khalid Al-Jafla et Patrice Garrouste ont tous deux été accidentés, les motards Elio Aglioni et Jan Zatko ont été retrouvés victimes peut-être de déshydratation, alors que Vasilyev et Zapletal sont restés plantés dans les dunes. Le Russe a perdu du temps dans le sable au même endroit que la pilote de quad Camelia Liparoti, elle aussi engluée dans les dunes.

Ce mardi, les concurrents vont attaquer la seconde des trois boucles courues autour des régions les plus méridionales des EAU. La spéciale de 288,73 km s’élancera de Tharwaniya, avant-poste du désert, non loin de la route de Mezaira’a et elle cheminera à travers le complexe de dunes géantes du Rub Al-Khali pour s’achever à 19 km au nord d’Hameen. L’itinéraire franchira la célèbre dune de Moreb avant de mettre le cap au sud, le long de la frontière avec l’Arabie Saoudite. Il rejoindra ensuite le bivouac pour un arrêt ravitaillement des motos au CP1.

Classement étape 2
Cars
1. Nasser Al-Attiyah (QAT)/Matthieu Baumel (FRA) Toyota Hilux Overdrive, 4hr 02min 34sec
2. Khalid Al-Qassimi (ARE)/Khaled Al-Kendi (ARE) Peugeot 3008 DKR, 4hr 14min 02sec
3. Mohammed Abu Issa (QAT)/Xavier Panseri (FRA) Mini All4 Racing, 4hr 21min 40sec
4. Martin Prokop (CZE)/Jan Tomanek (CZE) Ford F-150 Evo, 4hr 24min 22sec
5. Ahmed Al-Maqoodi (ARE)/Obaid Al-Kitbi (ARE) Polaris RZR 1000, 4hr 47min 29sec…

Bikes
1. Pierre Alexander Renet (FRA) Husqvarna 450 Rally, 4hr 05min 05.4sec
2. Paolo Gonçalves (PRT) Honda 450 CRF Rally, 4hr 07min 22.8sec
3. Matthias Walkner (AUT) KTM 450 Rally Factory, 4hr 08min 53.0sec
4. Pablo Quintanilla (CHI) Husqvarna 450 Rally, 4hr 11min 48.6sec
5. Kevin Benavides (ARG) Honda 450 CRF Rally, 4hr 12min 36.3sec
6. Sam Sunderland (GBR) KTM 450 Rally Factory, 4hr 14min 48.1sec…

Quads
1. Kees Koolen (NED) Barren Racer One 690, 4hr 40min 42sec
2. Fahad Al-Musallam (KUW) Yamaha Raptor 700R, 5hr 00min 54sec
3. Kamil Wisniewski (POL) Yamaha Raptor 700 R, 5hr 10min 17sec
4. Rodolfo Schippers (GUA) Yamaha Raptor 700 R, 5hr 19min 07sec
5. Camelia Liparoti (ITA) Yamaha Raptor 700 R, 5hr 39min 32sec
6. Maxim Antimirov (KAZ) Honda TRX 700, 5hr 39min 33sec
7. Khalifa Al-Raeesi (ARE) Honda TRX 700, 6hr 01min 44sec…

Classement général après deux étapes
Cars
1. Nasser Al-Attiyah (QAT)/Matthieu Baumel (FRA) Toyota Hilux Overdrive, 7hr 18min 37.7sec
2. Khalid Al-Qassimi (ARE)/Khaled Al-Kendi (ARE) Peugeot 3008 DKR, 7hr 41min 40.8sec
3. Martin Prokop (CZE)/Jan Tomanek (CZE) Ford F-150 Evo, 8hr 15min 42.1sec
4. Mohammed Abu Issa (QAT)/Xavier Panseri (FRA) Mini All4 Racing 8hr 20min 53.7sec
5. Vladimir Vasilyev (RUS)/Konstantin Zhiltsov (RUS) Mini All4 Racing, 8hr 34min 54.6sec
6. Stephan Schott (DEU)/Andreas Schulz (DEU) Mini All4 Racing, 9hr 04min 23.2sec
7. Miroslav Zapletal (CZE)/Marek Sykora (CZE) Hummer H3 Evo III, 9hr 22min 29.2sec
8. Eugenio Amos (ITA)/Rafael Tornabell (ESP) Buggy 2WD, 9hr 50min 26.7sec
9. Yayha Al-Helai (ARE)/Nasser Al-Kuwari (QAT) Nissan Pick-Up, 9hr 52min 12.6sec
10. Ahmed Al-Maqoodi (ARE)/Obaid Al-Kitbi (ARE) Polaris RZR 1000, 9hr 52min 39.6sec…

Bikes
1. Matthias Walkner (AUT) KTM 450 Rally Factory, 7hr 41min 09.6sec
2. Paolo Gonçalves (PRT) Honda 450 CRF Rally, 7hr 41min 41.8sec
3. Pierre Alexander Renet (FRA) Husqvarna 450 Rally, 7hr 42min 54.3sec
4. Pablo Quintanilla (CHI) Husqvarna 450 Rally, 7hr 43min 03.2sec
5. Sam Sunderland (GBR) KTM 450 Rally Factory, 7hr 45min 57.5sec
6. Kevin Benavides (ARG) Honda 450 CRF Rally, 7hr 53min 07.5sec
7. Antoine Meo (FRA) KTM 450 Rally Factory, 8hr 21min 05.1sec
8. Mohammed Jaffar (KUW) KTM 450 Rally Replica, 8hr 21min 19.5sec
9. Mohammed Al-Balooshi (ARE) KTM 450 Rally Replica, 8hr 33min 38.7sec
10. David McBride (GBR) KTM 450 Rally Replica, 9hr 20min 30.6sec…

Quads
1. Kamil Wisniewski (POL) Yamaha Raptor 700 R, 9hr 56min 08.4sec
2. Fahad Al-Musallam (KUW) Yamaha Raptor 700R, 10hr 01min 51.2sec
3. Rodolfo Schippers (GUA) Yamaha Raptor 700 R, 10hr 05min 52.9sec
4. Camelia Liparoti (ITA) Yamaha Raptor 700 R, 10hr 34min 54.4sec
5. Maxim Antimirov (KAZ) Honda TRX 700, 10hr 37min 05.4sec
6. Khalifa Al-Raeesi (ARE) Honda TRX 700, 10hr 56min 15.8sec

D’après Neil Perkins,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*