T. Foust et S. Speed : « C’est amusant la VW Fun Cup ! »

© DR

Engagés aux côtés d’Anthony Kumpen et Maxime Potty pour les 10 Heures VW Fun Cup de Homestead – Miami, les Américains Scott Speed et Tanner Foust se sont régalés au volant de la plus fun des Coccinelles de course !

L’un est un ex-pilote de Formule 1 et de NASCAR, devenu un spécialiste du Rallycross comme le prouvent ses deux couronnes successives dans le Global Rallycross Championship.

L’autre, vice-champion de ce même GRC, est une star du sport automobile, de la cascade et même du petit écran. Invités par le Belgian VW Club à participer aux 10 Heures de Homestead – Miami, la toute première course de VW Fun Cup sur le sol américain, les deux compères se sont montrés terriblement enthousiastes. « Qu’est-ce que c’est amusant à piloter cette VW Fun Cup ! », s’est exclamé Scott Speed. « C’est facile à conduire car il y a beaucoup d’adhérence sur le train avant. Dès lors, on peut vraiment jouer avec la voiture et la faire glisser. J’ai aussi beaucoup aimé le format du week-end avec beaucoup de temps passé en piste. Mais, surtout, j’ai adoré le fait qu’on se dépasse sans cesse, sans qu’il y ait besoin d’aucun artifice pour ça. La VW Fun Cup est très sensible au phénomène d’aspiration et je me suis retrouvé dans le groupe de tête avec des positions qui changeaient tout le temps. C’était très excitant. »

Comme son équipier en Global Rallycross, Tanner Foust a affiché un large sourire tout au long du week-end en Floride. « C’est vraiment très sympa cette VW Fun Cup », estimait-il. « Pour un budget raisonnable, il est possible de disputer des courses où chacun dispose exactement du même matériel. Les voitures sont relativement rapides et l’on prend beaucoup de plaisir au volant. La possibilité d’embarquer un passager est aussi quelque chose d’assez unique, car on peut parler du sport automobile, mais il est difficile de réellement faire ressentir ce que l’on peut vivre dans une voiture de course. Et puis, l’esprit aussi est très chouette. En tant que pilote de course professionnel, on est souvent dans un contexte très sérieux. Ici, il n’y a pas de pression. Bien sûr, la compétition est toujours dans notre esprit, mais c’est le fun qui prend le dessus. J’espère avoir l’occasion de faire un jour une autre course. N’avez-vous pas une grande épreuve de 25 Heures à Spa ? »

Aux côtés des deux Américains, le Belgian VW Club pouvait compter sur Anthony Kumpen, qui a déjà disputé deux fois les 25 Heures VW Fun Cup, et Maxime Potty, le jeune lauréat du Golf GTI TCR Trophy (17 ans) qui prenait pour la première fois le volant d’une VW Fun Cup.

« C’était forcément un week-end plein de découvertes pour moi », souriait Maxime. « Ma première fois aux Etats-Unis, ma première course en VW Fun Cup, des équipiers prestigieux ayant roulé en Formule 1, en Rallycross, en NASCAR, en GT… Je me suis beaucoup amusé et j’ai trouvé la voiture vraiment très plaisante à piloter ! »

Quant à Anthony Kumpen, il s’est éclaté lui aussi. « Depuis mes deux participations aux 25 Heures VW Fun Cup, je sais à quel point cette voiture peut être amusante », expliquait le Limbourgeois. « Manifestement, Tanner Foust et Scott Speed, qui sont quand même deux grandes stars américaines, sont du même avis que moi ! Ils ont été surpris en découvrant la voiture et ils étaient enchantés. Ils ont abordé la course de manière très professionnelle car ils voulaient vraiment gagner. Nous avons joué la victoire durant la plus grande partie de la deuxième manche, mais la chance n’était pas de notre côté. Qu’importe, ça n’aurait été que la cerise sur le gâteau. »

Sportivement parlant, le quatuor n’a, en effet, guère connu de réussite. Samedi, sous le soleil, il a pris la 8ème position de la course de 3h30 après avoir perdu beaucoup de temps lors d’une crevaison. Dimanche, sous une pluie intense, la voiture du Belgian VW Club dominait les débats lorsqu’elle est tombée en panne d’essence. Retombés à la 19ème place, Scott Speed, Tanner Foust, Maxime Potty et Anthony Kumpen sont toutefois parvenus à décrocher la 5ème place après une magnifique remontée. « Nous avions décidé en commun de tenter une stratégie très osée au niveau de la consommation », explique Charles-Henri Bonnet, le Secrétaire Général du Belgian VW Club. « Mais un petit grain de sable est venu se glisser dans l’engrenage. Dommage, mais là n’est pas l’essentiel. Nous sommes heureux de l’accueil que nous avons reçu et de l’enthousiasme de Scott et Tanner. Désormais, les Américains savent ce qu’est la VW Fun Cup ! »

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*