L’ORECA 07 affiche son potentiel aux 24H de Daytona

© DR

Pour sa toute première participation à une compétition, la dernière-née du constructeur varois a confirmé qu’il faudra compter avec elle cette saison. Les quelques problèmes électroniques rencontrés en Floride n’ont en rien dissimulé un potentiel réel que les équipes présentes dans la célèbre classique ont pu d’ores et déjà afficher.

Représentée par trois exemplaires confiés aux équipes JDC-Miller Motorsports, Rebellion Racing et DragonSpeed, l’ORECA 07 a vécu une première immersion en compétition résolument positive même si l’épreuve floridienne n’a pas été d’une totale tranquillité pour ces trois équipes.

 

Les essais : l’ORECA 07 première des LM P2
Privée de roulage en qualification suite à une sortie de piste, l’équipe DragonSpeed était contrainte à changer de châssis avant la course. L’équipage Hedman/Lapierre/Hanley/Duval devait ainsi s’élancer depuis la 12ème place. Un résultat évidemment pas représentatif du niveau de performance de l’ORECA 07 et qui contrastait d’ailleurs avec l’excellente 3ème place décrochée par le Rebellion Racing. L’équipe suisse, grâce au quatuor Jani/Sarrazin/Heidfeld/Buemi s’illustrait en se plaçant comme meilleure représentante LM P2 sur la grille de départ grâce à d’un chrono très proche des deux Cadillac DPi qualifiées en première ligne.

La course : quelques frustrations et beaucoup de satisfactions
Cette belle performance en essais trouvait confirmation en course puisqu’à nouveau, l’ORECA 07 s’avérait la LM P2 la plus rapide au tour tout au long des deux tours d’horloge. La voiture #13 se mêlait même à la bagarre de tête dans la première heure de course. Malheureusement, aussi bien pour la voiture du Rebellion Racing (en fin de 2ème heure) que pour le DragonSpeed quatre heures plus tard, un problème électronique au niveau de l’accélérateur venait contrarier un début de course prometteur passé entre la 3ème et la 5ème position. Ce problème indépendant d’ORECA coûtait près de 20 minutes d’immobilisation à ces deux équipages.

Grâce à une fiabilité sans faille, la voiture #85 du JDC-Miller Motorsports accumulait les tours sans encombre tandis que les deux autos de Rebellion Racing et DragonSpeed opéraient une belle remontée durant la nuit au prix de superbes relais accomplis avec une grande régularité dans des conditions rendues particulièrement délicates avec l’arrivée de la pluie.

Cette météo nocturne capricieuse occasionnait plusieurs phases de neutralisation et surprenait de nombreux concurrents. C’était le cas de la voiture du DragonSpeed, piégée en fin de matinée, au Bus Stop, possiblement suite à un léger contact sur le banking plus tôt dans la course. Les dégâts étaient synonymes d’abandon pour la n°81 alors qu’elle venait de se réinstaller parmi les cinq premières du classement prototypes et en ayant repris quatre tours aux leaders !

La voiture #13 du Rebellion Racing connaissait une ultime alerte au niveau électronique à trois heures de l’arrivée. De quoi la faire chuter au 8ème rang de la catégorie prototypes.

De cette première apparition en course avec l’ORECA 07, les trois équipes ont pu trouver de nombreuses sources de satisfaction comme le souligne Hugues de Chaunac, Président du Groupe ORECA : « La première course d’une nouvelle voiture, particulièrement lorsqu’il s’agit d’une épreuve de 24 heures, n’est jamais facile. Le premier bilan est satisfaisant pour la ORECA 07 qui a d’ores et déjà montré une partie de son potentiel en étant la seule auto à se mêler aux Cadillac DPi lors des qualifications et en début de course. Deux de nos autos ont connu des problèmes électroniques indépendants de la conception de la ORECA 07. C’est frustrant, surtout quand on voit le nombre de tours repris sur les futurs vainqueurs au cours de la nuit, mais le positif l’emporte. C’était une édition difficile au niveau des conditions météos, et les trois équipes présentes ont fait du bon boulot. JDC-Miller Motorsports a fait preuve de sérieux et de régularité pour terminer 5ème de la catégorie Prototype pour sa première apparition avec une LM P2. Rebellion Racing a été compétitif et avait les capacités pour se battre en haut de la hiérarchie. Dragon Speed a réalisé une superbe prestation après avoir remonté pas mal de terrain, alors que l’équipe avait déjà été remarquable en reconstruisant son auto jeudi soir. Il y a beaucoup de bons points et de nombreux enseignements. Cela va nous permettre d’avancer et d’être encore meilleur pour les prochaines échéances. »

Ces 55èmes 24 Heures de Daytona n’auront donc pas failli à la tradition et si les difficultés ont bien été au rendez-vous pour l’ensemble des concurrents, c’est grâce à celles-ci que chacun va pouvoir affûter ses armes en vue des prochains rendez-vous. Le premier d’entre eux étant fixé dans un peu plus d’un mois et demi, toujours en Floride, dans le cadre des 12 Heures de Sebring.

Les ORECA 07 à Daytona. Ce qu’il faut retenir :
JDC-Miller Motorsports #85
Qualification : 7ème    
Course : 5ème

Rebellion Racing #13            
Qualification : 3ème (1ère LM P2 sur la grille de départ)
Course : 8ème (Meilleur temps des LM P2 en course)

DragonSpeed #81
Qualification : 12ème
Course : Abandon 563ème tour / Suspension Cassée

*pas de temps à l’issue des qualifications car n’ayant pas participé à la séance

Olivier Loisy,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*